Zimbabwe : le président attaque « l’homosexualité de l’Europe »

Par  |  Aucun commentaire

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a menacé tout diplomate qui ferait la promotion de l’homosexualité dans son pays, soulignant “l’absurdité homosexuelle” de l’Europe, condamnant le refus de ses dirigeants d’accepter son pouvoir, dans son dernier discours-fleuve prononcé à l’occasion de la fête de l’indépendance fin avril.

Le vieux président, âgé de 90 ans, a exprimé sa haine “Ce qui est naturel devient contre nature. Et ce qui n’est pas naturel, ils veulent dire c’est naturel”, revenant sur l’un des ses thèmes favoris: s’en prendre aux homosexuels et à ceux qui défendent leurs droits.

L’ Agence France Presse, le Figaro ont relaté sa vision de l’Europe: “Si vous passez une loi qui rejette les mariages homosexuels, nous allons vous punir, comme pour l’Ouganda et nous-mêmes.” “Que l’Europe garde son absurdité homosexuelle pour elle et qu’elle ne vienne pas ici avec”, a insisté Robert Mugabe qui a un jour dit que les gais étaient pire que les cochons et les chiens, prévenant que les diplomates occidentaux prêchant les droits LGBT seraient expulsés.

Robert Mugabe, qui dirige le Zimbabwe depuis son indépendance en 1980, est frappé par des sanctions de Bruxelles, qui a condamné les fraudes électorales et les violences qui l’ont maintenu au pouvoir, et critique son régime autoritaire. Il a refusé de participer à un sommet UE-Afrique au début du mois, après que son épouse se soit vue refuser un visa. “Les Européens ne vont jamais accepter un gouvernement de la ZANU-PF dans ce pays”, a-t-il déploré, faisant référence à son parti.