VIH/Sida: une charte québécoise pour les saunas

Par  |  Aucun commentaire

Charte des saunas Montréal

Les initiateurs du projet en parlent comme d’un fait unique au Canada mais qui, espèrent-ils, « fera des petits ». Quatre saunas (5018, Centre-ville, G.I. Joe et Oasis) ont accepté de signer la Charte OK qui vise à améliorer les opérations de prévention contre le VIH/Sida et les autres maladies sexuellement transmissibles dans ces lieux de drague et de sexe très prisés par une partie de la communauté gaie.

La Charte OK a été élaborée avec REZO, organisme communautaire spécialisé dans la lutte contre le VIH/Sida, le Centre de santé et de services sociaux Jeanne-Mance (dont la zone d’action comprend le Village) et la Direction de santé publique. L’initiative comprend une mesure-phare : la gratuité des distributeurs de préservatifs pour les clients des saunas.

Jongler avec les questions financières

« C’est une preuve de l’engagement de ces quatre établissements car cela représente un vrai coût financier pour eux », a expliqué Robert Rousseau, directeur général de REZO. Les saunas achètent en effet les préservatifs. Il y a donc là une vraie perte d’argent.

Le lubrifiant restera en revanche payant. « Idéalement, on aurait aimé le rendre également gratuit, mais il ne faut pas oublier que les saunas de Montréal, contrairement à d’autres, appliquent des coûts d’entrée vraiment bas », rappelle Alain Arsenault du CSSS Jeanne-Mance qui ne nie pas que les organismes de santé ont dû faire là une concession. Il ne fallait pas trop « plomber » les finances des établissements partenaires.

Autres engagements de la part des saunas : « Faciliter l’accès à du matériel d’information sur la prévention du VIH/Sida et autres ITSS ; promouvoir les services de prévention et de promotion de la santé sexuelle ». Des infirmiers seront ainsi régulièrement présents dans les saunas afin de répondre aux questions, dépister et même vacciner les clients. Des missions d’évaluation sont également prévues pour constater si le projet est mené à bien par les établissements.

[DDET Lire la suite…]

« Permettre aux gens de savoir où ils vont »

Ceux-ci auront un autocollant sur leur façade pour signifier leur adhésion au projet. « Il s’agit aussi de permettre aux gens de savoir où ils vont. Souvent les hommes, surtout quand c’est leur première fois, hésitent à venir car les saunas n’ont toujours pas une bonne réputation », signale Luc Généreux, propriétaire du Sauna Oasis, sur Sainte-Catherine Est.

Certains établissements ont refusé de participer à l’opération, « pour des questions de timing », selon Robert Rousseau. Ce dernier, si le projet (prévu sur deux ans et financé par les pouvoirs publics) donne les résultats escomptés, pense à étendre la Charte OK « à d’autres lieux où les hommes ont des relations sexuelles comme les sexclubs et peep show ».

Les débuts de l’initiative remontent à environ trois ans, lorsque la Santé publique de Montréal a constaté les défauts importants concernant le matériel de protection dans les saunas. Après des recherches sur les expériences menées ailleurs dans le monde (États-Unis et France notamment), les discussions ont débuté.

Des chiffres effrayants

Contrairement aux modèles européens et américains, où les saunas ont l’obligation d’appliquer ce type de charte, sous peine de fermeture, les organismes de santé ont préféré jouer la carte de la coopération volontaire. « À court et moyen terme, on estime que les résultats seront meilleurs », estime Robert Rousseau.

Les cas de contamination de VIH/Sida et autres ITSS se multiplient ces dernières années à Montréal. La catégorie des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH) sont particulièrement touchés. Selon les chiffres de la Direction de santé publique, un sur sept serait séropositif.

La syphilis, quasiment inexistante à Montréal au début des années 2000, a fait une réapparition alarmante ces derniers temps. 94% des cas concernent les HARSAH. 64% d’entre eux ont eu une relation sexuelle dans un sauna ces douze dernier mois.

Crédits photo: SandBanks Pro.
[/DDET]