Une trans sème le trouble dans la communauté LGB de Saint-Jean

Par  |  Aucun commentaire

Saint John Jennifer McCreath Trans transphobie

Démissionnaire, il y a dix jours, de l’organisme St. John’s Price Inc., qu’elle avait contribué à créer en septembre 2010, Jennifer McCreath est longuement revenue sur sa décision dans un billet publié sur son blog.

Elle se dit satisfaite d’avoir « produit une Semaine de la Fierté qui a vu une augmentation drastique des chiffres à la fois du nombre de participants et du parrainage communautaire local ». Toutefois, Jennifer McCreath fait amèrement remarquer que « la plus grande erreur qu’ait faite cette organisation était d’avoir pour figure une militante transsexuelle, qui se trouve par ailleurs ne pas native de Terre-Neuve-et-Labrador, qui n’est pas gaie ou lesbienne […]. »

Elle dénonce des querelles et des injures transphobes provenant d’une partie de la communauté LGB de Saint-Jean, extérieure à son organisme, qu’elle quitte sans amertume. « On dit que si vous aimez quelque chose, rendez-lui la liberté. Et bien St. John’s Pride Inc., tu es libre ! J’espère qu’un jour, vous reviendrez vers moi les bras ouverts », écrit-elle.

Deux communautés très différentes

Cette affirmation sibylline fait suite au constat de Jennifer McCreath selon qui, dans la grande famille LGBT, le « T » est trop souvent laissé de côté. « Beaucoup de gens ont l’impression que la communauté des transsexuels serait mieux servie en acceptant d’être sous le parapluie labélisé communauté LGBT, affirme-t-elle encore. Mais très franchement, nous parlons de deux communautés très différentes qui ont des problèmes et des priorités très différentes ».

Elle regrette par exemple que la polémique sur le mariage des couples étrangers de même sexe ait causé beaucoup plus d’inquiétude et de bruit médiatique que les nouvelles dispositions sur les voyages aériens qui vont affecter les trans. « En tant que transsexuelle et militante transsexuelle, je vais me concentrer sur les problèmes qui affectent le plus notre communauté », explique-t-elle. La prochaine Semaine de la Fierté de Saint-Jean doit avoir lieu du 16 au 22 juillet.

Crédit photo : Tolivero