Un cybermagazine GLBT au Soudan !

Par  |  Aucun commentaire

Soudan Rainbow Sudan magazine gai

Le premier article s’intitule tout simplement « Homosexuality in Sudan ». En préambule de ce billet, son auteur joue la surprise. « C’est drôle, alors que l’on sait depuis des années que l’homosexualité existe  au Soudan, les gens agissent comme si c’était nouveau dans notre histoire. Bien avant que cela devienne un débat dans la religion, nous en parlions il y a 1400 ans et nous savions que cela existait bien, bien avant cela. Ils nient toujours que nous sommes là, mais tels sont les faits. »

Le site Internet britannique PinkNews a interrogé Mohammad, l’éditeur de Rainbow Sudan, présenté comme quelqu’un de cultivé, d’énergique et assumant son homosexualité. Cet homme de 34 ans qui vit dans la capitale, Khartoum, explique que « pour comprendre la communauté gaie au Soudan, vous devez prendre en considération le facteur religion… C’est un grand tabou et vu comme l’un des pires pêchés possibles ».

L’homosexualité passible de la peine de mort

Le Soudan reste en effet l’un des rares pays (moins de dix) où l’homosexualité est considérée comme un crime, pour les hommes comme pour les femmes. Le système juridique de ce pays à majorité musulmane est fondé sur la charia. L’article 148 prévoit des coups de fouets pour la première fois, la peine de mort en cas de récidive. Par ailleurs, le Département d’État des États-Unis notait dans un rapport en 2010 que « des discriminations sociales contre les personnes homosexuelles étaient répandues au nord comme au sud ».

La région méridionale, à majorité animiste et chrétienne, a pris son indépendance en juillet 2011, sous le nom de Soudan du Sud, après 20 ans de guerre civile. L’homosexualité y est passible de dix ans d’emprisonnement.

http://rainbowsudan.wordpress.com