Théâtre du Nouveau Monde 2012/2013: une saison reine

Par  |  Aucun commentaire

Théâtre du Nouveau monde TNM Bouchard Tremblay Jocaste

Michel Marc Bouchard, Serge Denoncourt, Frédéric Dubois, René Richard Cyr, Michel Tremblay, tous ces artistes d’importance, fières inspirations pour le monde GLBT, feront partie de la prochaine saison du Théâtre du Nouveau Monde. Ajoutons à cela le plaisir du théâtre musical et une reine lesbienne : rarement, ces dernières années, avait-on vu une programmation aussi « homosympa ».

Pour ouvrir en force cette 61ème saison, le 11 septembre, Lorraine Pintal, directrice artistique du TNM, a lancé une invitation prestigieuse à l’un des plus grands metteurs en scène français. La douleur, adaptation théâtrale par Patrice Chéreau d’un journal de Marguerite Duras, relate l’insupportable attente de son mari fait prisonnier dans les camps de concentration. La grande actrice française Dominique Blanc incarne l’unique personnage de la pièce.

Celle-ci sera suivie, début octobre, par Les Femmes savantes de Molière, dans une mise en scène de Denis Marleau. Ce dernier s’est récemment occupé de la conception de l’exposition du Musée des beaux-arts sur le créateur de mode Jean-Paul Gaultier.

Annoncé depuis plusieurs mois, le projet de Michel Marc Bouchard sur la reine Christine de Suède débarque sur scène le 13 novembre. Christine la reine garçon s’inspire d’un scénario écrit par l’auteur pour les studios Bergman, dans un film tourné en anglais. Dans son discours, hier, Michel Marc Bouchard a expliqué vouloir « laisser une trace en français », chez lui, de cette histoire unique de reine saphique incarnée par la talentueuse Céline Bonnier.

De Jocaste à Carmen

À la mi-janvier 2013, Frédéric Dubois succèdera à l’auteur des Feluettes. Ce jeune metteur en scène de Québec, dont le talent a été maintes fois reconnu, dirigera Le roi se meurt de Eugène Ionesco avec dans le rôle principal le charmant Benoit Mcginnis.

En mars, Jocaste reine, pièce mise en scène de Lorraine Pintal elle-même et basée sur un texte de Nancy Huston, arrivera à Montréal après avoir pris l’affiche ce printemps à la Bordée à Québec avec une distribution réunissant des acteurs des deux villes. Louise Marleau incarne la mère incestueuse d’Œdipe.

Enfin, pour clore la saison, le TNM frappe encore une fois un grand coup. René Richard Cyr, en collaboration avec Daniel Bélanger, va concocter un autre théâtre musical ! Après Les Belles-Sœurs, les deux hommes s’intéressent cette fois à Sainte Carmen de la main, récit où l’on croise des personnages déchus, des prostituées, des travestis, des homosexuels, bref, cet univers de Michel Tremblay qui a donné la parole aux gais et aux opprimés, forgeant ainsi un peu plus la réputation mondiale de l’écrivain. Maude Guérin, actrice puissante à la voix d’or, prendra les traits de cette chanteuse prête à mourir pour libérer la « main ».

Crédit photo : Jean-François Gratton / une communication orangetango