Sur la rive québécoise – Gatineau

Par  |  Aucun commentaire

Du côté québécois de la rivière des Outaouais, on trouve Gatineau et l’impressionnant Musée canadien de l’Histoire. À l’ombre des tours à bureau gouvernementales au centre-ville de Gatineau, vous trouverez bon nombre de bons restaurants et cafés. Promenez-vous Place Aubry et le long de l’avenue Laval. Cette charmante place piétonnière est entourée de plusieurs bâtiments patrimoniaux dont la magnifique Maison Aubry, l’ancien hôtel Chez Henri de style Queen-Anne, le premier édifice à être classé monument historique par la nouvelle ville de Gatineau et le Café Aux Quatre Jeudis, l’ancienne épicerie Laflèche. C’est aussi le seul mail piétonnier à Gatineau. Héritage de l’époque où les bars gais avaient élu domicile à Gatineau (où les bars fermaient deux heures plus tard qu’en Ontario), le centre-ville de Gatineau compte plusieurs établissements homosympas. Le Gainsbourg, rue Aubry, accueille périodiquement une soirée LGBT Diversité.
Pour les joueurs, le Casino du Lac Leamy à Gatineau vaut le détour. Le complexe inclut un hôtel et une salle de spectacles. Dans le Parc national de la Gatineau, à une demi-heure du centre-ville, les cascades du Lac Meech sont un rendez-vous gai fort apprécié depuis des décennies. Plongez-y pour vous rafraîchir.
Gatineau n’accueille aucun événement LGBT, mais l’année est ponctuée de festivals en tout genre. En mai, le Festibière donne rendez-vous aux épicuriens qui désirent déguster des produits du terroir et des bières de micro-brasseries. En juin, l’Outaouais en fête accueille les plus grandes voix de la chanson québécoise et francophone au parc des Cèdres lors du congé de la Fête nationale du Québec. En octobre, un véritable festin et une multitude de découvertes vous attendent au Rendez-vous des saveurs, le salon gastronomique le plus couru de la région au Casino du Lac Leamy. À la fin du mois, le Symposium Gatineau en couleurs accueille des artistes peintres et sculpteurs de l’Outaouais et d’ailleurs. Les artistes créent sur place et offrent la possibilité au public de faire l’acquisition d’oeuvres originales.