Succès pour la première phase d’étude d’un vaccin canadien contre le VIH

Par  |  Aucun commentaire

En 2011, on annonçait dans les médias qu’un vaccin prévenant l’infection du VIH avait été concocté par des chercheurs canadiens. Les études cliniques ont commencé en janvier 2012. Au terme d’un an, les premiers essais se sont révélés très positifs.

Les résultats des tests sur 24 cobayes à l’Université Western en Ontario, hommes et femmes atteints de la maladie, se sont montrés des plus concluants. Jusqu’à présent, on ne dénote aucun effet contraire pour la santé et une nette augmentation du nombre d’anticorps contre le VIH.

À partir du printemps prochain, on entamera la deuxième phase de l’étude qui consistera à étudier attentivement les détails de l’efficacité du vaccin. Cette partie devrait durer un an. La troisième phase, cruciale pour la commercialisation du produit, sera celle de l’étude clinique sur des milliers de personnes. Cette partie ultime visera à obtenir l’autorisation d’être mise en vente.

Ce qui distingue ce vaccin des centaines d’autres études actuellement sur la planète, c’est sa composition. La plupart des vaccins contre le VIH sont composés d’un fragment du virus. Celui du Dr Kang qui dirige cette étude est créé à partir d’un virus complet. D’autres virus ont utilisé cette technique avec succès comme dans le cas des vaccins contre la polio, la rage, la grippe ou l’hépatite A.

Photo: Real Earth