Sotchi: le CIO bouge

Par  |  Aucun commentaire

scotchi-le-cio-bouge

En réponse aux demandes des organismes de défense des droits humains, le Comité international olympique a publié une déclaration appelant à l’acceptation de tous les athlètes lors des jeux olympiques d’hiver de Sotchi après que la Russie ait adopté une loi homophobe s’appliquant sur tout le territoire de la fédération tant aux citoyens russes qu’aux visiteurs.

La déclaration a été publiée alors que de plus en plus de voix s’élèvent pour demander des garanties à la Russie quant à la sécurité des athlètes et des visiteurs.

« Le Comité International Olympique affirme clairement que le sport est un droit de l’homme et doit être accessible à tous sans distinction de race, de sexe ou d’orientation sexuelle », souligne le communiqué.

« Les Jeux eux-mêmes devraient être ouverts à tous, sans discrimination, ce qui s’applique aux spectateurs, aux officiels, aux médias et, évidemment, aux athlètes. Nous nous opposerons dans les termes les plus forts  à toute action qui mettrait en péril ce principe « , poursuit le communiqué du CIO.

La chambre haute de la Douma a voté ce mois-ci à la fois un projet de loi interdisant l’adoption d’enfants russes par des couples de même sexe étrangers et la lutte contre la « propagande homosexuelle » interdisant la promotion des relations « non-traditionnelles » aux mineurs. Plus tôt, le parlement russe avait adopté à l’unanimité le projet de loi sur l’adoption, ainsi que des modifications liées au droit de la famille russe.

Le projet de loi, qui a depuis été signé par le président Vladimir Poutine, interdit aux couples de même sexe et personnes physiques étrangères non mariées dans les pays où le mariage homosexuel est légal l’adoption d’enfants russes.

Selon la loi, les étrangers peuvent être arrêtés et détenus pendant 15 jours, tout en étant soumis à des amendes, et l’emprisonnement.