Soirée de solidarité avec Djemila Benhabib

Par  |  Aucun commentaire

Djemila Benhabib webUne soirée de solidarité dédiée à l’écrivaine et journaliste Djemila Benhabib, Prix international de la laïcité 2012 et finaliste du Prix Simone de Beauvoir en 2013, est organisée le jeudi 30 janvier au Cabaret du Lion d’or à 20h00. Amie de la communauté LGBT, l’auteure du célèbre pamphlet Ma vie à contre-Coran, fait face à une poursuite bâillon intentée par un établissement scolaire privé musulman à la suite d’une entrevue qu’elle a donnée au 98.5 FM, le 8 février 2012, dans laquelle elle critiquait vertement les enseignements ainsi que les méthodes pédagogiques dispensés dans cette école comme par exemple, le port du voile islamique pour les élèves et ce à partir de la 4ème année (9 ans). Cet établissement privé confessionnel qui offre des services au niveau du préscolaire, du primaire et du secondaire, est subventionné par le gouvernement du Québec à raison de 400 000 $ par année.

”En brandissant le spectre du harcèlement judiciaire à l’endroit de Djemila Benhabib l’objectif est clair : mettre à genou et museler une intellectuelle libre et une militante féministe et laïque engagée qui porte courageusement le combat contre l’islamisme. C’est une affaire politique et un procès idéologique qui se joue. C’est pourquoi nous tenons à lui exprimer toute notre solidarité.” soutiennent les organisateurs. Plusieurs Janette participeront à cette soirée animée par Louise Mailloux, auteure et professeur de philosophie, et de nombreuses personnalités y prendront la parole parmi lesquels: l’écrivaine et indépendantiste bien connue, Andrée Ferretti, l’éditeur du magazine LGBT Être, André Gagnon, Ali Kaidi et Akli Ourdja de l’Association québécoise des Nord-Africains pour la laïcité (AQNAL), Simon- Pierre Savard- Tremblay, Président de Génération nationale, Michèle Sirois, Présidente Pour les droits des femmes du Québec (PDFQ), Evelyne Abitbol, l’initiatrice du mouvement Etre ensemble, Michel Virard et Daniel Baril de l’Association Humaniste du Québec, le sociologue et chroniqueur, Mathieu Bock –Côté, Pierre Dubuc, directeur de l’Aut’journal, l’avocate Julie Latour, l’ancienne présidente de la FEUQ Martine Desjardins ainsi que le comédien et humoriste Jici Lauzon et Monique Parent, figure bien connue du monde culturel trifluvien, Michel Leclerc, du journal de Québec Les immigrants de la capitale ainsi que le blogueur Pierre Lacerte.

La comédienne, Racine Cristal interprétera un court extrait de la pièce de théâtre Toute femme est une étoile qui pleure de l’auteur et dramaturge Karim Akouche. Le 13 février prochain à 19h, à Paris, à l’Espace Jean Dame, (17 rue Léopold Bellan), une soirée similaire est organisée par une coalition d’associations féministes en présence de Djemila Benhabib qui compte, en France, des appuis de taille. La présidente de Femmes solidaires, Sabine Salmon, l’essayiste et journaliste Caroline Fourest, la philosophe Élisabeth Badinter, Yvette Roudy, l’ancienne ministre du droit des femmes ainsi que Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République ont d’ores et déjà manifesté leurs appuis à l’écrivaine engagée ainsi que Danièle Bousquet, Présidente du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes et Fatima Lallem Chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes à la Mairie de Paris.