Six ans de prison pour Donald Bulcock

Par  |  Aucun commentaire

Justice Donald Bulcock gay gai Montréal

Donald Bulcock avait été amené en cour ce mercredi pour assister à l’étape des représentations sur sentence de son procès qui s’était ouvert le 7 avril dernier.

Son avocat, Me Bruno Ménard, réclamait pour son client une sentence de six ans de prison alors que le procureur de la couronne suggérait quant à lui une peine qui se serait située entre sept et neuf ans. Le juge Buffoni n’a pas eu besoin de fixer une nouvelle date de comparution pour décider. Il a rendu sa décision tout de suite après avoir entendu les arguments de deux avocats.

Donald Bulcock est incarcéré depuis sa mise en accusation en octobre 2010. Ce temps de détention préventive de 18 mois sera déduit de la peine de 6 six ans de prison qu’il vient de recevoir. Il ne lui restera donc que quatre ans et demi à purger derrière les barreaux.

Une chicane de couple dramatique

Le drame pour lequel Donald Bulcock a été condamné s’est joué le 21 octobre 2010 dans son appartement situé rue Bannantyne, dans l’arrondissement de Verdun à Montréal. Une dispute y avait éclatée avec son conjoint, Michael Summerfield, avec qui il formait un couple depuis environ cinq ans. Des coups ont été échangés entre les deux hommes et Donald Bulcock avait fini par tuer sa victime par strangulation. Il avait appelé le service 911 le lendemain pour raconter ce qui s’était passé la veille dans son logement.

Après son arrestation, il avait été accusé de meurtre mais dans son adresse au jury lors du procès, le juge Buffoni avait expliqué aux membres du jury qu’il était également possible de le rendre coupable d’une accusation réduite d’homicide involontaire. Le jury avait retenu cette suggestion dans le verdict qu’il a rendu le 18 avril dernier.

Crédit photo : Pablo Monteagudo.