Rufus Wainwright a épousé Jorn Weisbrodt

Par  |  Aucun commentaire

rufus_wainwright_jorn_weisbrodt

Ils se sont dit oui dans le jardin de leur maison, située dans le petit village maritime de Montauk. Un nom qui doit certainement sonner aux oreilles de ses fans : Montauk est l’un des titres de son dernier album, Out of the Games, où il évoque ses angoisses de père. Lui et Jorn Weisbordt élèvent en effet une petite Viva Katerine, enfant que le chanteur a eu avec Lorca Cohen, fille de Leonard.

Pas de vêtements rouges comme lors de sa prestation lors du Festival de jazz de Montréal : Rufus Wainwright avait mis pour l’occasion une veste blanche à paillettes. Son époux était lui vêtu d’une veste noire plus classique. Des stars parmi lesquelles Yoko Ono, Sean Lennon, Lou Reed faisaient partie des quelques 250 invités.

La courte cérémonie (45 minutes) a été à la fois intime, drôle (« Je t’aime plus que mon potager, plus que mes roses et même plus que mon Blackberry ! », a plaisanté Jorn Weisbrodt) et émouvante : « Le jour avant que ta mère ne décède [Kate McGarrigle, en janvier 2010], je lui ai promis que je prendrais soin de toi pour le reste de ma vie », aurait révélé l’époux de Rufus Wainwright.

Les convives se sont ensuite rendus au restaurant préféré de Rufus Wainwright, le Clam Bar. La soirée s’est poursuivie dans un autre établissement aussi décontracté, le mythique Shagwong, où des stars aussi célèbres que les Rolling Stones ou John Lennon venaient y manger du homard.

Ne jamais dire « jamais »…

En 2008, l’acteur avait suscité la polémique suite à ses propos, rapporté par le New York Press, sur le mariage des couples de même sexe. « Je ne suis pas un grand partisan du mariage gai, avait-il alors affirmé. Je crois que toutes les lois dans la Constitution qui concernent le sexe et l’amour devraient être bannies en général … Franchement, si vous voulez marier un chien, pourquoi ne pas aller de l’avant et marier un chien ? ».

« Le soir après notre premier baiser, je savais que nous deux c’était pour la vie, mais je ne pouvais pas te le dire tout de suite, tu n’étais pas prêt  », s’est exprimé Jorn Weisbrodt, qui a ouvert la cérémonie en déclamant un poème de l’auteur allemand Bertolt Brecht. Rufus a quant à lui prononcé un poème écrit de sa main. « Je n’étais pas un grand soutien au mariage gai (sic) avant de rencontrer Jorn », avait-il dit en 2010, comparant sa vision de l’homosexuel à celle, dandy et légèrement décadente, de l’auteur irlandais Oscar Wilde. À croire qu’il faut rencontrer le bon pour changer d’avis !

Crédit photo : David Shankbone