Royaume-Uni et mariage gai : les Églises contre David Cameron

Par  |  Aucun commentaire

David Cameron mariage gay gai

David Cameron a répété cette semaine, à Manchester, lors d’une conférence du parti conservateur, sa volonté de voir le mariage gai légalisé. De quoi mécontenter fortement les églises britanniques. Ces dernières n’ont pas l’intention de rester à l’écart des consultations menées l’année prochaine décider de l’étendue de la réforme du mariage proposée par le premier ministre.

Outre le mariage gai en lui-même, il pourrait s’agir également d’autoriser les lieux de culte à organiser des cérémonies religieuses pour les couples de même sexe. Une mesure symboliquement forte qui alignerait le Royaume-Uni sur un pays comme la Suède, où les prêtres célèbrent déjà des mariages pour les gais et les lesbiennes.

La tête séculière de l’église anglicane, l’archevêque de Canterbury, Rowan Williams, avait exprimé dès février son intention de s’opposer à la célébration à l’église d’unions gaies.

Des fidèles partagés

De son côté, en réponse au discours de David Cameron à Manchester, l’archevêque catholique de Southwark, Peter Smith, a affirmé que l’État ne devait pas chercher à redéfinir le mariage. Celui-ci, « de par sa nature profonde est [l’union] entre un homme et une femme. Il est le fondement essentiel de la vie familiale », a expliqué le religieux.

Cette position a été répétée à son tour par un porte-parole de l’Église anglicane quelques heures plus tard. Bref, leur avis convergent sur le mariage gai pourrait servir aux dirigeants religieux britanniques afin d’unifier leurs fidèles, très partagés sur la question de l’homosexualité ou de l’ordination d’évêques gais. Ces derniers mois, le Vatican a même proposé d’accueillir les croyants anglicans déçus par les « changements » de leur Église. Une église de Calgary a d’ailleurs franchi le pas l’année dernière.

Crédits photo: University Hospitals Birmingham