René Binette : lauréat du Prix Barbara Tyler pour le leadership muséal

Par  |  Aucun commentaire

Dans le cadre de son congrès annuel, l’Association des musées canadiens (AMC) a remis le Prix Barbara Tyler pour le leadership muséal à René Binette, directeur de l’Écomusée du fier monde le 9 avril à Toronto. C’est la première fois que ce prix bisannuel est remporté par un Québécois. Le Prix Barbara Tyler honore le meilleur leadership en gestion muséale au Canada, reconnaissant entre autres le fort engagement communautaire du lauréat.

Vision, persévérance et engagement

René Binette participe au développement et au rayonnement de l’Écomusée du fier monde depuis plus de 30 ans. Membre fondateur de l’Écomusée, il est associé à cette institution depuis sa création au début des années 1980. Homme d’action, René Binette participe à l’implantation de l’Écomusée au bain Généreux en 1995-1996, dotant ainsi le musée d’un lieu permanent pour ses activités. Tout au long de sa carrière, il laisse sa marque dans le milieu muséal en apportant ses idées originales. Entre autres, il introduit l’histoire du travail à la mission de l’Écomusée, une thématique quasi inexistante dans les musées au début des années 1980. Les témoignages d’ouvriers occupent toujours une place importante dans les expositions du musée. Outre le volet historique, l’Écomusée mise sur l’éducation populaire. Le manuel qui en résulte a remporté un prix et demeure encore aujourd’hui une référence.
René Binette poursuit encore aujourd’hui des projets audacieux. Il vient notamment de définir un concept de collection écomuséale qui lui vaut d’être invité à l’international pour partager son expertise. Il s’implique également dans le milieu associatif muséal et universitaire, en plus de publier des articles et de donner des conférences.  Il s’est vu attribuer le titre de Fellow de l’Association des musées canadiens en 2013 et a, entre autres, siégé au conseil d’administration de l’AMC, notamment comme vice-président. Il est présentement vice-président de la Société des musées du Québec. Vision, engagement et persévérance sont sans aucun doute des termes qui évoquent son parcours.