Rabbit Hole : (la vraie) Nicole Kidman est de retour

Par  |  Aucun commentaire

Nicole Kidman Rabbit Hole

Nicole Kidman montre dans Rabbit Hole toute sa fragilité. L’actrice a coproduit ce film tiré d’une pièce de théâtre de David Lindsay-Abaire.
L’histoire de ce long métrage est simple. Becca Corbett (Nicole Kidman) et son mari Howie (Aaron Eckhart) tentent de survivre à la mort de leur fils, happé par une voiture quelques mois auparavant. Ils vivent chacun à leur façon ce deuil affreux.
Si le mari est tenté de fuir dans l’adultère, la femme trouve un certain réconfort en prenant contact avec l’adolescent responsable de la mort de leur fils. Autour d’eux gravitent la mère de Becca (Diane West) qui a perdu son fils mort d’une overdose et sa sœur en pleine grossesse.

La bonne idée John Cameron Mitchell

Pour faire Rabbit Hole, Nicole Kidman la productrice a eu l’intelligence d’aller chercher un réalisateur bien connu de la communauté homosexuelle, mais hélas peu du grand public. John Cameron Mitchell a notamment réalisé le magnifique Edwidg and the angry Inch et l’audacieux Shortbus. Contrairement à ces deux premiers films, la somptueuse facture visuelle de Rabbit Hole est toute sobre.
Le film évolue lentement vers une nouvelle étape dans le deuil du couple. Rabbit Hole s’avère tout simplement bouleversant. La douleur de tous les personnages est palpable et l’évolution du récit n’est ni complaisante ni utopique. Les dernières images du film, particulièrement astucieuses, nous placent devant le seul constat possible en cas de deuil. Il faudra vivre cette peine au jour le jour.