Quand des Britanniques veulent soigner l’homosexualité…

Par  |  Aucun commentaire

helmer

C’est en se faisant passer pour un patient cherchant des conseils que Patrick Strudwick a obtenu de Lesley Pilkington des déclarations qui font beaucoup de bruit en Grande-Bretagne. Sur l’enregistrement fait par le journaliste et révélé dans la presse le 17 janvier, la psychiatre de 60 ans affirme que l’homosexualité est «une maladie mentale» et qu’elle pourrait aider Patrick Strudwick à devenir hétérosexuel.
Si la thérapeute, qui se dit très croyante, est soutenue par le Centre juridique chrétien, elle pourrait néanmoins dans les prochains jours perdre toute autorisation pour pratiquer. En 2009, la revue spécialisée BMC Psychiatry avait publié une étude édifiante. Un professionnel de la santé mentale sur six y déclarait avoir déjà aidé un patient à lutter contre ses penchants homosexuels ou bisexuels.

David Cameron sommé de réagir

L’affaire crée également la controverse dans la classe  politique au Royaume-Uni. Le député européen conservateur Roger Helmer (photo) a en effet déclaré «Pourquoi n’y a-t-il pas de problème pour un chirurgien quand il s’agit de pratiquer une opération pour changer de sexe mais qu’il y en a lorsqu’un psychiatre veut changer un homosexuel avec son accord ?», s’est-il interrogé dans un message posté sur Twitter.
Cette déclaration a poussé plusieurs personnalités politiques à demander au Premier ministre britannique, David Cameron, de condamner les propos de celui qui appartient au même parti que lui.
Crédits photo : Epoch Times.