Présidentielle américaine: le radicalisme inquiétant des Républicains

Par  |  Aucun commentaire

Rick Santorum Michelle Bachmann Voeu du mariage

Moins d’une semaine après son dévoilement, le « Vœu du mariage » de l’association The Family Leader a déjà été signé par deux candidats républicains, soit Michele Bachmann et Rick Santorum. Cette déclaration d’engagement a été émise dans le contexte où Bob Vander Plaats, le populaire activiste conservateur à la tête de ce groupe religieux de l’Iowa, a déclaré qu’il endosserait un candidat à la présidentielle de 2012. Pour les républicains, Vander Plaats pourrait s’avérer un allié important afin de gagner le cœur de la frange la plus conservatrice de la population.

Un passage retiré

Jusqu’à il y a encore quelques jours, on pouvait lire dans la charte que « l’esclavage a eu un impact désastreux sur les familles afro-américaines mais, hélas, un enfant né en esclavage en 1860 avait plus de chances d’être élevé par sa mère et son père dans un foyer avec deux parents qu’un bébé afro-américain né après l’élection du premier président afro-américain des États-Unis ».

Quelques jours après la publication du document sur le site web de The Family Leader, bon nombre de critiques ont poussé le groupe à retirer ce passage qualifié de raciste. Rick Santorum et Michele Bachmann l’ont quant à eux signé dans son intégralité.

Document obscur, sexiste et homophobe

Malgré le retrait, plusieurs observateurs soutiennent que le document demeure profondément obscur, sexiste et homophobe, condamnant la Charia islamique, l’avortement, le divorce, l’infidélité, le mariage homosexuel, la polygamie, la polyandrie, la bigamie, les familles monoparentales, la prostitution et la pornographie.

On peut notamment y lire que « la sécurité sociale, spécialement celle des femmes et des enfants, est compromise par la dévalorisation du mariage ». Selon l’association, cette dévalorisation s’opèrerait entre autres par le soutien « d’opinions non scientifiquement fondées stipulant que les comportements non-hétérosexuels sont incontrôlables, génétiquement déterminés et innés tels que « la race », le genre ou la couleur des yeux ».

Autre problème : l’aide apportée aux « opinions non-scientifiquement fondées stipulant que les comportements homosexuels en particulier, et la promiscuité sexuelle en général, favorise la santé individuelle ou publique ».

 

Crédits photo: Gage Skidmore