Plus que deux jours pour Image + Nation

Par  |  Aucun commentaire

Le FilEl cónsul de Sodoma (samedi 6 novembre)

Premier coup de cœur : un film espagnol dont la qualité a été reconnue par la profession, à l’image de ses cinq nominations pour Goya (équivalent des oscars en Espagne), cette année. Dirigé par le réalisateur Sigfrid Monleón, ce film trace le portrait explicitement érotique d’un poète catalan vénéré, aussi à l’aise avec les mots qu’avec sa sexualité. Fils d’une famille capitaliste exploitant une multinationale de tabac, Biedma soutient ardemment les causes communiste et socialiste. Constamment sur la corde entre décadence et diligence, il fait la salutaire rencontre d’Isabel  Moreno de Mora, qui devient sa muse et sa complice. Hélas, la trahison et la perte traquent Biedma, depuis les bars enfumés des quartiers pauvres de Manille jusqu’aux salles de réunion de Barcelone…
Bande-annonce de El cónsul de Sodoma (en espagnol):

Le Fil (dimanche 7 novembre)

Pour clore le festival vous pourrez assister à une coproduction France/Belgique : Le Fil (notre photo), du réalisateur né à Tunis Mehdi ben Attia. Ce premier film raconte l’histoire d’un jeune homme qui retourne en Tunisie à la mort de son père afin de sortir du placard auprès de sa mère (jouée par Claudia Cardinale). Il oublie rapidement sa résolution, trop perdu dans le chagrin, tout en retrouvant ses angoisses d’enfant. Les choses prennent toutefois une autre direction quand il fait la rencontre de Bilal, homme à tout faire séduisant. Cette comédie dramatique offre un portrait lucide et nuancé des luttes de classe, ainsi que des difficultés à assumer pleinement son identité, le tout, dans un décor enchanteur pendant la chaude saison tunisienne.
Bande-annonce de Le Fil :