Pierre Pascual, l’agace-France

Par  |  1 commentaire

Pierre Pascual Je danse dans ma chambre musique

Être. Dans Je danse dans ma chambre, tu danses plutôt dans un garage/loft abandonné. Est-ce un commentaire sur la solitude? Contrairement à tes autres vidéoclips, tu y es seul (jusqu’à la toute fin) … 

Pierre Pascual. Oui, Je danse dans ma chambre est une chanson sur la solitude et sur le regard qu’on peut porter, en tant qu’adulte, sur notre adolescence. C’était aussi ma manière de parler de la difficulté pour certains ados homosexuels ou différents de s’intégrer dans le paysage adolescent en France. C’est encore souvent un tabou. Mais la chanson reste positive, j’ai un regard très tendre sur mon adolescence, même si ça a été très difficile de surmonter certaines épreuves.

Être. La première fois qu’on a entendu parler de toi, c’était avec la vidéo de J’aime sentir ta bouche glisser. Quelle était l’inspiration pour cette chanson ?

P.P. Je sentais revenir en France une certaine frilosité sur les apparences GLBT alors ça a été un choix presque politique de mettre les pieds dans le plat et de dire «Voilà, moi je suis aussi comme ça,  ça vous pose un problème ? ». Les réactions des médias en France ont été mauvaises, aucune radio n’a voulu passer le titre, ils trouvaient ça trop choquant, surtout qu’un homosexuel puisse chanter une chanson pop à connotation sexuelle comme généralement les hétérosexuels ou les femmes le font. Les retours des radios ont été « Jamais on ne pourra passer ça » pourtant j’avais le meilleur pour la promo en France et côté remixes j’avais collaboré avec Chew Fu (Lady Gaga, Marylin Manson, Robyn…)

Mais j’ai eu la chance d’être très soutenu par les blogues, français et internationaux, et sur les deux vidéos du titre cumulées, d’arriver à 50.000 vues sans aucune aide des médias. La chanson est une vision de moi-même mais aussi de la société. Je dénonce le fait qu’on ne puisse pas parler librement en France, et pour dénoncer ça, j’ai utilisé cette chanson que j’ai écrite il y a 15 ans ! Mais je voulais faire tout ça sur une bonne chanson, et pour moi J’aime sentir ta bouche glisser est avant tout une bonne chanson pop sur laquelle on peut faire la fête en ne se prenant pas trop au sérieux.

Être. Ton œuvre est très axée sur les vidéoclips : quelle est ta méthode de production ?

P.P. J’adore le vidéoclip car c’est le médium qui permet de réunir tout ce que je suis et tout ce que j’aime faire. Je vois ces vidéos comme des œuvres d’art où je suis à la fois la producteur/réalisateur et la poupée interprète, un peu comme un savant fou qui crée une créature parfaite mais les deux sont la même personne !

Être. Comptes-tu venir à Montréal pour la promotion de ton album ? 

P.P. J’adorerais revenir à Montréal !  J’y étais allé durant l’été 1990, j’étais jeune et c’est à Montréal que j’ai été saoul pour la première fois ! Ma cousine m’avait emmené danser au Campus où j’ai bu mes premières bières et on dansait sur Deee-lite dont j’étais super fan ! Je veux revenir à Montréal, pour une expo vidéo ou un concert, ou les deux !

Premier Amour sort le 21 mai sur iTunes, ou sur commande. Le simple « Je danse dans ma chambre » (et les 12 remix) sont disponible sur pierrepascual.fr.

Crédit photo : Julien Rodet.

1 Comment

  1. Madame Visage

    15 mai 2012 at 16h37

    GENIAL! MERCI