Pas toujours facile d’être un acteur ouvertement gai

Par  |  Aucun commentaire

Acteurs gais gays homosexuels Zachary Quinto cinéma

Si l’on retrouve de plus en plus de personnages gais dans les séries et les longs-métrages, moins nombreuses sont les personnalités à être sorties du placard dans ce milieu pourtant perçu comme homosympa : Ian McKellen, Jane Lynch, Neil Patrick Harris ou plus récemment Zachary Quinto (photo).

Une étude menée au Royaume-Uni par le syndicat Equity montre certes que 81% des acteurs ont fait leur sortie du placard dans leur vie professionnelle. Le chiffre monte même jusqu’à 94% lorsqu’il est question d’être ouvertement gai auprès de ses amis dans la profession.

Un résultat « inquiétant »

Néanmoins, le revers de la médaille pointe le bout de son nez quand cette même étude indique que seulement 57 % des acteurs ont fait part de leur orientation sexuelle à leur agent. 35 % ont même révélé avoir souffert d’homophobie dans le cadre professionnel. Parmi les impacts négatifs d’une sortie du placard, les sondés ont répondu qu’en plus d’être l’objet de discrimination (42%), ils se retrouvent également cantonnés à des rôles clichés (54%).

« Je n’ai jamais senti que mon homosexualité pouvait jouer contre moi, a déclaré Malcom Sinclair, acteur et président d’Equity dans une déclaration. Mais […] qu’un peu moins de la moitié des acteurs ne soient pas ouverts auprès de leur agent est inquiétant ».

« Lorsque le travail se fait rare, que la sexualité soit ou non une barrière, les gens préfèreront la sécurité », tente d’expliquer Malcom Sinclair. De son côté, le porte-parole d’Equity, Martin Brown, espère que cette étude va « encourager les membres à être ouverts au travail ».

Crédits photo : preloc and kanar.