Pas de mariage gai en France

Par  |  Aucun commentaire

Pas mariage gai

L’équation est assez simple:
1) Le Conseil constitutionnel déclare le 28 janvier que les articles contestés du code civil – 75 (dernier alinéa) et 144 – (définissant implicitement le mariage civil comme entre un homme et une femme) sont «conformes à la Constitution» et ne discriminent personne.
2) Seul le législateur (l’Assemblée nationale et le gouvernement français) peut désormais changer la donne. Or, la droite, très majoritairement opposée au mariage gai, dominant le paysage politique national, il est hors de question de voir une quelconque évolution d’ici les prochains mois.
3) Seule une victoire de la gauche en 2012, qui a créé le Pacte civil de solidarité (PACS) et qui s’est dite pour l’union entre couples de même sexe, peut du coup inverser la tendance. Or, la partie est loin d’être gagnée.
On l’aura compris, les GLBT français peuvent faire grise mine même si la majorité des observateurs s’attendaient à la décision du Conseil constitutionnel. «Les Sages avaient été saisis d’une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) à l’initiative d’un couple de femmes pacsées, en quête d’une plus grande sécurité juridique pour leurs quatre enfants, rappelle l’Agence France Presse. Concernant le « droit de mener une vie familiale normale », les Sages ont souligné que les couples de même sexe sont libres de vivre en concubinage ou de conclure un PACS.»

Les Français pour le mariage gai

«Une fois de plus, le Conseil constitutionnel se débarrasse de la patate chaude», a réagi l’association Act Up Paris. Une «défausse peu courageuse» aux yeux de Jean-Luc Romero, l’un des rares hommes politiques ouvertement gais. L’interdiction du mariage homosexuel «revient à inférioriser, de fait, les personnes homosexuelles», a déclaré de son côté l’inter-LGBT.
L’avocat des deux plaignantes veut rester positif : «ça va bouger avant 2012», affirme Emmanuel Ludot. Reste à savoir comment…
Ironie de l’histoire, la décision du Conseil constitutionnel tombe alors que les Français se disent nettement favorables au mariage gai dans un récent sondage. 58% d’entre se prononcent pour l’ouverture de l’union entre couples de même sexe et 49% pour la reconnaissance de l’homoparentalité.
Crédits photo: Seudo.