Ouimetoscope : un autre visage pour le quartier gai montréalais

Par  |  Aucun commentaire

ouimetoscope Village Montréal

Il y a eu peut-être une première impression mitigée lorsque le projet Ouimetoscope a pris ses quartiers voilà quelques semaines dans le Village. Après tout, la nouvelle façade du 1200 rue Sainte-Catherine (ou se tenait auparavant le Wok et Soupe qui a déménagé un peu plus loin à l’est) a fait disparaître les œuvres masculines de Zïlon, illustration culturelle du quartier gai.

Visiblement préparé à cette question, Louis-Robert Lemire, responsable du projet, affirme pour sa part « se voir plutôt comme un sauveur [de l’édifice] ». La plus grande partie, avant le rachat en 2010, était « abandonnée depuis longtemps », précise l’entrepreneur.

Question symbole, les promoteurs se trouvent d’ailleurs parés à toute attaque : le Ouimetoscope remet en valeur le cinéma du même nom, un élément du patrimoine québécois et canadien, puisqu’il s’agit de le toute première salle permanente construite à Montréal et dans tout le pays, en 1906. À en croire Louis-Robert Lemire, des restes des décorations subsistaient même dans certaines parties de l’édifice.

Projet « livré » en septembre 2012

Pour accentuer l’hommage, les nouveaux locaux se trouveront connotés « Septième art ». Les 18 appartements porteront chacun un nom de star du cinéma (de Bette Davis à Grace Kelly, en passant par Steven Spielberg et Charlie Chaplin). Les espaces communs ressembleront à des allées de cinéma. Enfin, à l’extérieur, la corniche marquant le croisement des deux rues se veut une reproduction moderne de l’originale.

La date de « livraison » du projet est prévue pour septembre 2012. Les travaux doivent débuter avant Noël. La surface des appartements (avec une ou deux chambres) variera entre 750 et 1.300 pieds carrés, pour des prix allant de 285.000 à 520.000 dollars (taxes incluses).

Quelques unités ont déjà vendues et Louis-Robert Lemire ne semble pas se faire de soucis pour les suivants.

Le promoteur table beaucoup sur l’aspect « unique » de son offre. « Il n’y a pas de nouveaux édifices de condos intégrés et sécuritaires dans le cœur du Village », affirme-t-il, hormis ce qui s’est fait au-dessus de l’Olympia. « On a recensé environ 13.800 adresses dans le Village. Nous offrons  seulement 18 copropriétés », ajoute-t-il, précisant qu’à ses yeux, « ce qui se fait sur le boulevard René-Lévesque ne compte pas car ça ne fait pas partie intégrante du quartier gai ».

Un projet pour les gais

Par ailleurs, Louis-Robert Lemire ne cache pas son envie de faire du Ouimetoscope un lieu « communautaire ». « La plupart des personnes intéressées sont des gais, qui ont un certain niveau de vie et qui ont envie de vivre dans le Village et nulle part ailleurs », précise-t-il.

Le Ouimetoscope tel qu'il sera bientôt

Parmi les arguments martelés par l’entreprise, se trouve notamment l’objectif de créer un quartier plus « sécurisé et propre ». « Avant d’acheter ces locaux, j’ai pris ma voiture pour me balader dans le coin, rues Beaudry, Wolfe, Montcalm, etc., raconte notre interlocuteur. Il y a des demeures fascinantes ». Résultat : Louis-Robert Lemire et ses associés ont déjà d’autres projets en préparation dans cette zone.

« Le Plateau s’est transformé ces 20 dernières années, rappelle l’entrepreneur. En ce moment, c’est le cas d’Hochelaga-Maisonneuve. Le Village va suivre la même tendance, sans doute plus rapidement, puisqu’il se trouve beaucoup plus proche du centre ».

Outre les appartements, un nouveau commerce (dans la restauration) prendra place bientôt au 1200 rue Sainte-Catherine. Les locaux du Wok et Soupe, totalement redessinés, accueilleront quelque chose « soit dans le même genre que le Java U situé près de la station Beaudry, soit un autre type de restaurant qui s’intègrera à la rue », promet Louis-Robert Lemire. On devrait en savoir davantage au début de l’année 2012.

ouimetoscope.ca

Crédits photos : documents remis