Nouveau meurtre homophobe à Kingston

Par  |  Aucun commentaire
Hope Road, KingstonLa Jamaïque est bien l’enfer gai dont Être avait parlé il y a quelques mois. Notre journaliste, présente sur place, évoquait alors une «île [qui] représente un supplice. En effet, la violence, les appels au  meurtre et la détresse sont le lot quotidien des gais de ce pays». Nouvelle triste illustration de ce constat avec un drame survenu en septembre mais dont on a appris la nouvelle seulement ces dernières heures.
Dwayne – l’un des témoins de notre reportage – était venu chercher un carton alimentaire au Jamaica Aide Support, une clinique qui aide la communauté homosexuelle à survivre alors qu’elle est littéralement ostracisée sur l’île. Ressortant du JAS avec deux amis, les jeunes hommes sont pris à partie par un groupe de voyous homophobes. Si ses deux amis ont réussi à s’enfuir, Dwayne est lui pris au piège.

«Cela ne sert à rien»

«Batty boy [détraqué], casse-toi, on va te brûler», crient les agresseurs. Dwayne est ensuite battu avant d’être atteint par un jet de pierre au moment où il cherchait à s’échapper. Il a ensuite succombé à ses blessures.
Selon certaines sources, l’hôpital public de Kingston aurait refusé d’accueillir le jeune gai du fait de son orientation sexuelle. «Pour se faire soigner, nous sommes obligés d’aller dans une clinique ou un hôpital universitaire. Là bas, ils ferment les yeux sur notre appartenance sexuelle car nous devons payer», explique l’un des amis de la victime. De leur côté, les deux garçons qui accompagnaient Dwayne refusent désormais de sortir de chez eux, même pour se rendre au JAS.
Malgré ce meurtre homophobe, la clinique tout comme la famille de Dwayne ne souhaitent pas porter plainte. Au vu du contexte actuel, à leurs yeux, «cela ne sert à rien», explique notre journaliste qui s’est entretenue avec eux.
Crédits photo : Charlene Collins