No Parano: Juliette dans toute sa splendeur

Par  |  Aucun commentaire

juliette

Chanteuse à texte et gouailleuse. C’est ainsi qu’il est généralement convenu de décrire l’univers de Juliette. Brute de décoffrage, femme de gauche, féministe et lesbienne, l’interprète a une forte personnalité et ses albums s’en ressentent. No Parano ne fait pas exception à la règle.
Dans ma rue (sur un texte de Jacques Prévert), qui raconte l’histoire d’un boiteux, illustre parfaitement ce propos et nous plonge dans l’univers parisien cher à la chanteuse (tout comme Rue Roger Salengro). L’ensemble rappelle surtout que Juliette est une interprète de talent.

Douce sensualité

No Parano comporte quelques petites nouveautés dans l’univers de la chanteuse, notamment une douce sensualité si agréable à l’oreille. La lueur dans l’œil ouvre ainsi joliment l’album tandis que Les dessous chics, chanson magnifiée par Serge Gainsbourg et Jane Birkin, est délicatement reprise et donne un très beau moment d’émotion. Les rythmes hispaniques de Volver et Madrigal Moderne s’inscrivent eux aussi dans le même esprit.
Ajoutez à tout cela l’humour habituel de l’artiste qui évoque les amateurs de cocktails aux mélanges m’as-tu-vu (Rhum Pomme) et l’univers mercantile de l’industrie de la musique (le mois réussi The Single), et vous pourrez déguster avec plaisir ce nouvel opus de Juliette. Vingt ans après son premier album, la chanteuse française ne change pas. On ne va pas s’en plaindre.
Juliette
No Parano
Polydor – DEP
À partir de 8,99$