Meurtre barbare en Afrique du Sud

Par  |  Aucun commentaire

Afrique du Sud : meurtre terrible du gay et trans Thapelo Makutle

La mort de Thapelo Makutle, en plus d’être un drame en soi, provoque une polémique qui touche la communauté GLBT locale. Ainsi, une enquête a révélé que plusieurs médias se baseraient uniquement sur la page Facebook de Shaine Griqua, directeur du groupe local de lutte aux droits des homosexuels LEGBO. Selon ce dernier, Thapelo Makutle a été attaqué puis assassiné le vendredi 8 juin par deux hommes à cause de l’ambigüité de sa sexualité.

Il affirme que, suite à une altercation verbale, deux hommes ont suivi la victime jusque dans sa chambre pour lui trancher la gorge et le décapiter. Ils ont ensuite couvert son cadavre sous une couverture, laissant le corps dans une position de sommeil. Une amie l’a découvert le 10 juin dernier.

D’autres affirment pourtant que ces informations sont trompeuses. Ces sources laissent entendre que la victime n’a pas été décapitée, mais tuée après avoir eu la gorge tranchée profondément. Si ces détails ne changent en rien l’horreur du crime, certains critiquent ce qui est à leur yeux la propagation sensationnaliste de détails mensongers des médias GLBT.

Thapelo Makutle était bénévole pour le groupe LEGBO basé dans la province du Cap-du-Nord. L’organisme fournit un soutien et une formation en santé pour les communautés GLBT rurales confrontées à la stigmatisation et à la victimisation. Le jeune homme avait récemment été couronné Miss Gay Kuruman pour son personnage de drag queen nommé Bling’s Queen.

Shaine Griqua écrit sur sa page Facebook que Makutle était un garçon bien élevé et apprécié de tous :« Nous sommes profondément blessés, attristés et peinés par ce drame. Il y a trois semaines, une lesbienne a aussi été poignardée dans une boite de nuit ». Le militant a ajouté qu’aucune arrestation n’a été faite dans le cadre de ces meurtres et a exprimé sa préoccupation au sujet de l’augmentation des crimes haineux dans la province.

Crédit photo : Facebook.