Massachussetts : la blogueuse homophobe « cernée » par les gais

Par  |  Aucun commentaire

Stacy Trasancos blogue Massachussets

Pauvre Stacy Trasancos ! Comprenez bien : cette mère de sept enfants vit déjà dans un des états les plus ouverts en Amérique, le premier même à avoir légalisé le mariage pour les couples de même sexe, en 2004. Mais ce n’est pas tout : il lui faut aussi croiser ces personnes qui vivent au quotidien dans le péché, à la piscine ou dans des parcs. Forcément, à un moment donné, trop c’est trop.

Son blogue lui permet d’exprimer sa tristesse et ses craintes pour ses enfants : « Je me trouve incapable de quitter ma maison sans m’inquiéter du genre de damnation sur lequel nous allons tomber, a-t-elle ainsi écrit le 26 août. Nous sommes des citoyens responsables. Nous suivons les règles, nous payons nos impôts […] Je suis supposée avoir une influence sur ce qui se passe dans ma communauté, et comme électrice, j’exerce ce droit. Mais je suis minorisée. Je ne peux même plus aller dans des lieux normaux sans devoir m’asseoir en silence et tolérer l’immoralité ».

« Qualité de vie » déficiente

Les propos raisonnables de cette catholique convertie en 2006, qui a quitté son travail de chimiste en 2004 pour élever ses enfants, ont fait réagir. « Chaque nuit, je prie le rosaire et chaque nuit, je demande qu’on protège mes enfants. Votre message illustre plusieurs raisons de mon action. […] Je me demande quand ces besoins spéciaux seront emportés dans la nuit pour le bien de l’État et parce que leur « qualité de vie » est considérée comme déficiente », a affirmé un internaute.

Les GLBT ont aussi commenté ces messages et la blogueuse se dit même l’objet de menaces de mort et de harcèlement. Un site catholique parle même de jihad lancé par la communauté gaie. Encore une fois : pauvre Stacy Trasancos !