Mariage gai : polémique entre trois championnes de tennis

Par  |  1 commentaire

navratilova court tennis gay

Bisbilles hors du court pour trois des plus grandes championnes de l’histoire du tennis féminin. Tout a commencé avec l’intervention de Margaret Court. Reconvertie en religieuse évangéliste, celle qui a remporté 24 titres du Grand Chelem (un record), la plupart dans les années 60, s’est prononcée contre l’idée de légiférer en faveur du mariage des couples de même sexe en Australie, malgré l’appui de la majorité de la population.

« Aucune législation ou victoire politique n’effacera du cœur humain la connaissance qu’au début, Dieu les a faits homme et femme, donnant à chacun une unique fonction sexuelle, celle de donner la vie », a expliqué Margaret Court. «Le fait que les homosexuels disent “Nous ne pouvons rien y faire puisque nous sommes nés comme cela” pour justifier leur choix personnel est inquiétant, a-t-elle même ajouté. Au départ de chaque action il y a une pensée. Il y a un choix à faire».

Une vision « étroite » et « effrayante »

De telles déclarations n’ont pas tardé à faire réagir de nombreuses personnalités, à commencer par deux joueuses de tennis qui ont été des pionnières en révélant leur homosexualité alors qu’elles étaient encore en activité.

L’Américaine Martina Navratilova, ancienne numéro 1 mondiale, a ainsi fermement condamné les propos de l’Australienne : « Sa vision étroite est vraiment effrayante et dangereuse pour les milliers d’enfants qui vivent déjà dans des familles homoparentales. (…) J’ai tenté de parler avec elle, mais dire qu’elle est complètement obtuse sur la question est un euphémisme ».

De son côté, Billie Jean King, qui a longtemps été, elle aussi, au sommet de la hiérarchie mondiale, a fait part de son « désaccord ». « Nous devons nous engager contre l’homophobie parce que tout le monde a droit aux mêmes droits, aux mêmes chances et à la même protection. (…) Plus nous parlerons ouvertement de sujets comme l’ouverture du mariage, plus nous apprendrons les uns sur les autres », a-t-elle affirmé.

Article écrit en collaboration avec le site entreelles.net

Crédits photo: lilJim.