Manifestation contre « l’embourgeoisement » du Village et la répression policière

Par  |  1 commentaire

Manifestation contre gentrification Village

Pancartes, distribution de pamphlets et de nourriture, prises de paroles au mégaphone : c’est dans une ambiance queer et bon enfant que se sont réunis les manifestants, sous le regard des policiers. Les militants affirment que les pétitionnaires ne peuvent s’exprimer au nom de tous les « usagers » du Village. L’un d’entre eux a même lu une parodie de la pétition.

Critiquant la vocation commerciale du Village, les participants ont voulu rappeler qu’il était possible de « passer du temps dans le Village dans acheter un café ou ‘amuser sans payer l’entrée d’un club ». C’est pour eux « une résistance quotidienne à « l’embourgeoisement » qui selon la logique de l’argent rose, ne peut être tolérée ».

Vigies citoyennes ?

Parmi les personnes qui se sont exprimées, Mona Luxion, membre du Queer McGill Political Action Working Group, a affirmé que par leur présence, « ils reprenaient possession du Village, qui appartient à tous », accusant la police d’être à l’une des causes et non la solution aux problèmes de criminalité dans le Village. Mona Luxion a également dit souhaiter que les usagers du Village se reposent sur des programmes de vigies citoyennes, comme il en existe à New York, plutôt que sur la police.

Les manifestants ont ensuite formé un cortège qui s’est dirigé vers l’est du Village, où les policiers tentaient de les maintenir sur le trottoir afin de ne pas entraver la circulation. « Une démonstration de la répression policière », ont affirmé certains participants.

Crédits photo: T.T.

1 Comment