Manifestation contre la criminalisation du VIH

Par  |  Aucun commentaire

Criminalisation VIH gais Montréal

La manifestation, organisée par les militants de la Radical Queer Semaine, s’est déroulée dans le calme sous la surveillance discrète des agents de sécurité du palais de justice.

La coalition demande à la Cour suprême de confirmer expressément qu’il ne doit pas y avoir de poursuites criminelles contre des personnes vivant avec le VIH lorsqu’il n’y a pas de risques importants, soit lorsqu’il y a port du préservatif ou quand la charge virale est indétectable.

Clarifier les choses

« De criminaliser et de forcer le dévoilement du VIH lors de sexe protégé et sécuritaire n’auraient comme conséquence que de nuire aux campagnes de dépistage du VIH !», s’exclame l’artiste Jean-Pierre Pérusse, présent à la manifestation. Il rappelle que dans les deux causes présentées devant les tribunaux demain, aucune concerne quelqu’un infecté par le virus

Actuellement, le droit criminel canadien exige que les personnes vivant avec le VIH dévoilent leur séropositivité avant un rapport sexuel qui implique un risque important de transmettre le virus.  La coalition demande à la cour Suprême de définir de façon plus précise la notion de « risque important » afin de clarifier la question à l’intérieur de termes beaucoup plus précis.

Crédits photo : Jean-Pierre Pérusse / Radical 5.