Madonna au Québec : vendre ou garder son billet ?

Par  |  Aucun commentaire

ticket_concert_madonna_montreal_quebec

Revendre !

*En solidarité avec les cousins français : le 26 juillet dernier, Madonna organisait un mini-spectacle, non prévu dans sa tournée, à Paris, soi-disant en l’honneur de ses fans. Prix du billet : jusqu’à 250 dollars. Résultat : après 45 minutes d’un show moyen, la reine s’en est allée, provoquant la colère des spectateurs. Peut-être est-il temps de rappeler à l’artiste que certains de ses admirateurs ne veulent pas être pris pour des pigeons ?

*Parce que Madonna chante comme une casserole : oui, c’est vrai, niveau show, elle sait souvent tirer son épingle du jeu (il suffit de se souvenir de son apparition à la mi-temps du dernier Super Bowl). Côté voix, par contre, on peut souvent parler de catastrophe ambulante. Par le passé, lors d’autres tournées, Madonna avait même préféré le play-back afin de cacher des sons peu harmonieux.

*Pour se faire de l’argent : pourquoi ne pas faire comme la diva elle-même et récolter un petit pactole sur le dos des fans ? Certains sont prêts à racheter à deux, trois fois leur prix (voire plus) les billets pour le concert : autant en profiter non ? Tu pourras alors te sentir comme l’égal de Madonna, que demander de mieux ?

*Pour voir le double de concerts : c’est mathématique. En revendant (avec plus-value) ton billet, tu peux te payer plusieurs billets pour d’autres concerts. Propositions : the XX, Dumas, Roxette. Moins « gai », plus élitiste, mais musicalement bien meilleur.

Garder !

*Pour dire « J’y étais » : reconnaissons-le, la venue de Madonna au Québec reste un des principaux événements de l’année ici. Le genre de choses dont tu peux te vanter pendant au moins quinze soirées consécutives, pour impressionner ton monde. On aime tous faire ça, quitte à payer un prix exorbitant.

*Pour rencontrer des gars : un journaliste présent lors du concert parisien de Madonna au Stade de France (plus de 60.000 personnes) racontait que son Grindr devenait fou tant il était entouré de gais. Pour les célibataires, ces concerts sont une sorte de soirée en boîte avec 200 fois plus de monde. Peu de chances de rentrer seul si on est malin.

*Pour entendre un nombre de tubes hallucinant : rien qu’en 30 secondes, on est capable de citer une vingtaine de tubes de Madonna. Quel artiste peut se vanter de la même célébrité ? De quoi se régaler lors d’un concert où les chansons peu connues pourront se compter sur les doigts de la main.

*Parce qu’on s’en fout de ce que pensent les journalistes élitistes gais : « Madonna reste Madonna, c’est la reine des gais, si t’es pas content, va voir tes os**** de chanteuses pas connues qui chantent bien et arrête de nous sortir tes niaiseries ». Eh bien, bon concert, les gars !

Crédit photo : Micaellua