Londres : les Jeux olympiques mauvais pour Grindr ?

Par  |  Aucun commentaire

Grindr : bug pour les gais de Londres

À en croire le tabloïd anglais People, ça n’aurait pris que quelques minutes, après l’arrivée à Londres des premiers groupes d’athlètes, pour que Grindr se mette à faire des siennes. Pendant 24 heures, l’application n’a plus fonctionné, une publicité dont le créateur de ce moyen de rencontre pour les gais et les bisexuels se serait bien passé, alors que 350.000 Londoniens y sont inscrits (un record).

Aucune source officielle n’a pour l’instant affirmé que les sportifs étaient véritablement responsables de ce raté. People parle seulement de « techniciens » évoquant les Jeux olympiques comme le cœur du problème.

« J’étais frustré moi-même »

Du côté du père de l’application (qui compterait plus de 4 millions d’usagers dans le monde), les excuses sont de mise. « Je sais que c’était frustrant. J’étais frustré moi-même. Moi aussi, je compte sur Grindr dans ma vie de tous les jours. Ça m’a fait me sentir déconnecté », a expliqué Joel Simkhai, depuis Los Angeles où il réside.

L’incident et les rumeurs qui l’entourent font sourire, alors que peu de sportifs participant aux compétitions du 27 juillet au 12 août sont ouvertement gais. Les rares ayant choisi de sortir publiquement du placard sont très majoritairement… des femmes.

Crédit photo : Grindr.