Les conservateurs canadiens cafouillent contre le VIH/Sida

Par  |  Aucun commentaire

Stephen Harper Bill Gates Sida

Le projet d’usine de vaccins contre le VIH/Sida a été euthanasié par les conflits internes au gouvernement et les longueurs de la bureaucratie. Les 139 millions de dollars alloués à ce projet n’ont donc pas pu être distribués en temps.

 

L’éléphant accouche d’une souris

 

En 2007, la Fondation Bill et Melinda Gates a annoncé qu’elle donnerait 28 millions à un projet commun avec le gouvernement canadien lors d’une conférence de presse. Le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, et le premier ministre du Canada ont présenté cette annonce comme un moment historique. Stephen Harper déclarait, à l’époque, que les « ressources ser[aie]nt fournies afin de contribuer à la réalisation d’un vaccin contre le VIH-sida » et que « cela pourrait, un jour, sauver la vie de millions de personnes atteintes de cette horrible maladie ».

L’usine devait couter 60 millions de dollars, mais elle ne verra jamais le jour. Les montants devant servir à sa construction seront distribués à plusieurs organismes luttant contre le VIH. Le programme a été étendu sur cinq années supplémentaires pour donner l’ensemble des montants. « Un coup dur à la réputation internationale du Canada en tant que centre d’excellence pour la recherche », selon certaines personnes dans le milieu scientifique.

Crédits photo: bureau du Premier ministre.