Le Rideau Vert reprend les innocentes de Lillian Hellman

Par  |  Aucun commentaire

Du 13 mai au 7 juin 2014, le Théâtre du Rideau Vert clôturera sa 65e saison avec Les Innocentes, de l’auteure américaine Lillian Hellman. Ce faisant, le TRV s’offrira un retour aux sources, puisqu’il s’agit de la toute première pièce présentée sur ses planches en 1949. En vue de ce véritable événement, sa directrice artistique, Denise Filiatrault, a d’ailleurs invité René Richard Cyr à proposer une nouvelle mise en scène pour cette pièce qui n’a jamais été rejouée depuis. C’est donc une occasion exceptionnelle de faire un voyage dans le temps qui sera offerte aux amateurs de théâtre avec Les Innocentes. Les fondatrices du Théâtre du Rideau Vert, Yvette Brind’Amour et Mercedes Palomino, avaient fait preuve de beaucoup d’audace en choisissant cette pièce pour inaugurer leur théâtre le 17 février 1949.

Briser les tabous d’une Amérique puritaine
Écrite en 1934, Les Innocentes relate comment une rumeur malveillante, lancée par une élève à l’encontre de ses deux professeures, va bouleverser la vie d’une petite communauté. L’œuvre met en lumière le pouvoir du mensonge et aborde le sujet tabou de l’homosexualité – qui plus est, entre femmes – dans une société alors très puritaine. Lillian Hellman était bien connue pour ses prises de positions radicales et il est troublant de constater à quel point les enjeux abordés à l’époque dans Les Innocentes résonnent encore avec force aujourd’hui.

René Richard Cyr à la mise en scène
Pour relever le défi d’une nouvelle mise en scène 65 ans plus tard, c’est le talentueux René Richard Cyr qui a été choisi. Regardant cette œuvre à travers le prisme de l’histoire (celle du texte mais aussi celle du théâtre), il saura mieux que jamais établir le lien entre passé, présent et avenir, pour nous en offrir une lecture des plus contemporaines.

Une distribution exceptionnelle
René Richard Cyr dirigera une imposante distribution de onze comédiens, comprenant entre autres Andrée Lachapelle, spectatrice lors de la production originale en 1949, Sylvie Drapeau, l’une des comédiennes fétiches du TRV et Rose-Maïté Erkoreka, finaliste catégorie meilleure actrice des Prix Jutra 2014 pour son rôle dans Louis Cyr. Six actrices de talent compléteront la distribution (Sylvie De Morais notamment). Certaines, fraîchement diplômées des écoles de théâtre (Catherine LeBlond, Véronic Rodrigue), et le prometteur Samuël Côté – le seul rôle masculin – fouleront les planches du Théâtre du Rideau Vert pour la première fois. Nul doute que cette distribution remarquable saura en mettre plein la vue, tant aux habitués du TRV qu’aux jeunes curieux.