Le premier évêque gai anglican jette l’éponge

Par  |  Aucun commentaire
Gene RobinsonGene Robinson n’aura pas pu résister. Les critiques autour de sa nomination comme évêque et… les menaces de mort le poussent à une «retraite anticipée». L’évêque du New Hampshire l’a annoncé le 6 novembre lors d’un Congrès diocésain. Cette retraite interviendra en 2013.
«Les sept dernières années ont pesé sur moi, sur ma famille et sur vous», a expliqué le premier évêque anglican ouvertement gai.

2003 : L’Église anglicane au bord du schisme

Élu en 2003, cette nomination avait créé un tollé à l’intérieur de l’Église anglicane qui était passée tout près du schisme. Les conservateurs (notamment en Afrique) avaient vivement protesté et un certain nombre de paroisses et de diocèses ont tenté de rejoindre d’autres églises.
«Des menaces de mort et la controverse devenue mondiale après que vous m’ayez élu comme évêque ont entraîné une pression constante, non seulement sur moi mais sur Mark, mon mari que j’aime et qui m’a soutenu fidèlement chaque minute ces sept dernières années», a ajouté Gene Robinson.

Crédit photo : Église Episcopale