Le mariage gai et l’adoption bientôt autorisés en France ?

Par  |  1 commentaire

François Hollande France mariage gay adoption

Comme le prévoyaient les sondages depuis plusieurs mois et après un premier tour favorable au candidat socialiste (arrivé en tête le 22 avril), François Hollande a été élu, le 6 mai, président de la République française avec 51,62% des voix. Nicolas Sarkozy, à la tête de l’État depuis 2007, n’a recueilli que 48,38%.

Le vainqueur avait, ces dernières semaines, détaillé son agenda législatif en cas de succès. Parmi les lois prévues, celle autorisant les couples de même sexe à se marier et adopter. « C’est un engagement très clair de François Hollande: l’égalité et la justice sont au cœur de sa vision de la France de demain », a confirmé sa porte-parole, Najat Belkacem, il y a quelques jours. Ce changement devrait être acté d’ici juin 2013.

Avoir une majorité à l’Assemblée nationale

François Hollande paraît avoir bénéficié d’un vote largement favorable de la communauté GLBT. Selon un sondage publié avant le deuxième tour sur le site gai français Têtu, 84% des personnes interrogées disaient vouloir voter pour le candidat socialiste. L’association Gaylib, ancrée à droite, avait refusé de soutenir Nicolas Sarkozy à cause du refus de ce dernier de légaliser le mariage gai.

Néanmoins, s’il veut mener sa politique tel qu’il l’entend, le nouveau président de la République devra disposer d’une majorité à l’Assemblée nationale où la droite est actuellement majoritaire. Les prochaines élections législatives sont prévues les 10 et 17 juin prochains. Selon les premiers sondages, la gauche est donnée légèrement favorite.

Crédit photo : jmayrault.

1 Comment

  1. Bonjour de France

    8 mai 2012 at 13h40

    Petit rectificatif à votre article….
    le nouveau président François Hollande a bien dit qu’il légiférerait sur le mariage de personnes de mème sexe…mais quand il en aurait l’occasion.. et s’il y avait consensus.Aux dernieres nouvelles, bien sur, car les elections législatives approchent et ce n’est pas gagné.Le recul n’est peut ètre que stratégique..
    Ce qui veut dire en bon français  » pourquoi faire maintenant ce que l’on peut faire plus tard  »
    bref , ce n’est pas demain que je me marierai en France…ni que mon mariage canadien sera légalisé en France..
    Bises au Quebec