Le joyau du golfe / Les Îles-de-la-Madeleine

Par  |  Aucun commentaire

Au beau milieu du Golfe Saint-Laurent, les Îles de la Madeleine constituent un véritable joyau pour le Québec. L’archipel est constitué d’une dizaine d’îles reliées par des dunes, avec des falaises de grès gris ou rouge et des paysages champêtres qui s’étirent sur 65 kilomètres du nord au sud. Ces îles offrent aux visiteurs près de 300 kilomètres de plages de sable fin, les plus belles de tout l’Atlantique canadien.

Bien qu’elles soient rattachées au Québec, les îles de la Madeleine appartiennent ethniquement à l’Acadie. En effet, l’essentiel de sa population descend de déportés acadiens. Aussi, ne vous étonnez pas si vous voyez le drapeau acadien, un tricolore étoilé, y côtoyer le fleurdelisé québécois.

Les Madelinots vivent à l’heure normale de l’Atlantique [HNA], comme les villes et villages acadiens du Golfe (une heure plus tard que dans le reste du Québec, qui vit à l’heure normale de l’Est [HNE]).

Depuis des siècles, ces hauts-fonds marins au beau milieu du Golfe, loin du continent, ont accueilli des groupes de pêcheurs. La culture de la pêche y est encore omniprésente. C’est aussi le plus grand cimetière marin en Amérique du Nord, avec 713 naufrages répertoriés.

La principale municipalité de l’archipel se nomme Les Îles-de-la-Madeleine et on y accède par voie aérienne ou par bateau. C’est aussi par traversier que l’archipel est relié à sa voisine l’Île du Prince-Édouard. Pour vous rendre au bateau qui mène aux Îles de la Madeleine, vous traversez le Québec, puis le Nouveau-Brunswick.