Le gymnaste australien Ji Wallace parle de sa séropositivité

Par  |  Aucun commentaire

Ji Wallace, gymnaste gay parle de sa séropositivité

Jim Wallace est un gymnaste âgé de 36 ans, originaire de Lismore en Australie. En 2000, lors des Jeux Olympiques se déroulant dans son pays, il s’est démarqué en obtenant la deuxième place lors de l’épreuve de trampoline. Aujourd’hui, il fait parler de lui pour d’autres raisons, en évoquant sa séropositivité à un magazine LGBT australien.

C’est le plongeur américain Greg Louganis qui a inspiré la démarche de Ji Wallace. Après avoir visionné une récente entrevue donnée par l’ancien champion olympique à la chaine de télévision CNN il y a quelques jours, l’athlète a choisi de suivre ses traces. Greg Louganis avait gagné quatre médailles d’or et une médaille d’argent aux Jeux Olympiques, entre 1976 et 1988. En 1995, dans son autobiographie, il révélait publiquement son homosexualité et être atteint du VIH/sida.

« Victime de comportements atroces »

« Ça m’a inspiré à écrire, explique Ji Wallace au Star Observer. Je suis aussi un médaillé olympique vivant avec le VIH, mais cette entrevue, ajouté à la sortie du placard d’Anderson Cooper, m’ont inspiré cette annonce. J’ai été victime de comportements atroces, de violences, d’intimidations, mais je suis arrivé à passer au travers. »

Le gymnaste, qui travaille aujourd’hui avec le Cirque du Soleil, souhaite ajouter son nom à la liste de personnalités inspirantes qui deviennent le symbole public d’une réalité qui gagne à être partagée afin d’être démystifiée et acceptée.

Sorti publiquement du placard en 2005, Ji Wallace affirme avoir le soutien de son amoureux, de ses amis et de sa famille dans sa démarche. C’est pour tous ceux qui n’ont pas sa chance qu’il s’est décidé à le faire.