La fierté de Vancouver devient un enjeu électoral

Par  |  Aucun commentaire

Pride gay Vancouver civic statut

Est-ce une tactique pour s’attirer les bonnes grâces de la communauté GLBT alors que l’élection municipale approche à grands pas (le scrutin aura lieu au mois de novembre) ? Sean Bickerton, candidat (gai) de l’Association non-partisane au poste de conseiller municipal a assuré qu’en cas de succès, son parti ferait de la marche des fiertés un « événement civique ». Cette promesse a été confirmée par Suzanne Anton, candidate de l’ANP pour le poste de maire.

En clair, via ce statut, la Ville s’engage à prendre en charge une plus grande partie des coûts d’organisation (notamment en matière de sécurité et de nettoyage). La Société de la Fierté de Vancouver économiserait ainsi quelque 40.000 $ dollars par an, « de quoi permettre à la société de grandir et de faire plus de choses », explique son président, Ken Colleeen.

Les adversaires politiques de l’ANP sont immédiatement montés au créneau pour critiquer cette annonce. Pour Tim Stevenson, conseiller municipal ouvertement gai de Vision Vancouver (parti qui dirige actuellement la ville), une telle mesure signifierait une hausses des taxes pour les habitants de Vancouver.

Prochaine marche le 31 juillet

Par ailleurs, s’il se dit « personnellement en faveur d’un tel statut pour la Fierté », il affirme qu’en accordant ce privilège à l’événement, « il faudrait alors aider de la même manière un grand nombre d’autre manifestations pour ne discriminer personne ». Tim Stevenson rappelle en outre que « l’Association non partisane n’a jamais aidé la communauté gaie » quand elle était au pouvoir. Ses membres « ont peut-être changé d’avis. Ce serait bien. Mais je ne sais pas, je ne fais pas trop d’illusions », ajoute-t-il.

La prochaine marche des fiertés de Vancouver, l’une des plus importantes dans l’Ouest canadien, se déroulera le 31 juillet. Les premiers événements du festival entourant la manifestation débuteront, eux, le 16.

Crédits photo: no1nose.