Le Fibo: une cuisine vraiment novatrice

Par  |  Aucun commentaire

La cuisine moléculaire est enfin présente à Montréal, et ce de bien belle façon. Elle n’aurait pas pu trouver plus charmant endroit qu’au coeur du Vieux-Montréal, à deux pas de Notre-Dame pour s’épanouir. Le resto-loft Fibo propose cette cuisine novatrice aux Montréalais depuis maintenant deux ans  et est devenu rapidement une destination culinaire recherchée ce qui lui permet de nicher au dernier étage d’un immeuble de la rue Notre-Dame sans que cela nuise à son succès. Bien au contraire. On préfère que le secret ne s’ébruite pas trop.

Le nom du restaurant – le Fibo – est un hommage au mathématicien Léonardo Fibonacci, célèbre pour la suite et la spirale de Fibonacci. Lorsque la science est au service de l’artiste en cuisine, le chef-propriétaire Sylvain Proulx, ce sont vos yeux et vos papilles qui s’en réjouissent pleinement.

Pas moins de quatre nouveaux cocktails sont offerts tous les soirs au Fibo. Alors il ne faut pas manquer de s’arrêter au bar avant de passer à table pour voir ce que l’habile barman a concocté ce soir-là. Lors de notre visite,  c’est une réinvention du Bloody Mary qui était à l’honneur. Chacun des ingrédients enfermés dans de toutes petites bulles se libèrent alors dans votre bouche. Vous pouvez également vous laissez séduire par l’expérience du cocktail fumant à l’azote.

Le Fibo est un restaurant chic où on est accueilli avec attention par une équipe des plus attentionnée. On préfère ici limiter les réservations à 25, 30 convives par soirée et offrir un service hors pair et personnalisé que de remplir  l’espace. On a ainsi droit à un service beaucoup plus humain que la plupart des grands restaurants gastronomiques et le personnel a le temps de nous conseiller et de nous expliquer cette cuisine originale. Le service y est impeccable, tout est fait pour mettre en valeur votre assiette et surtout votre expérience gustative.

La cuisine moléculaire est une façon surprenante et amusante de redécouvrir les saveurs cachées des plats servis depuis la nuit des temps. Avec de nouvelles présentations, de nouveaux mélanges, beaucoup d’originalité et quelques pincées de fantaisie en prime, telle cette mousse de foie gras devenue plus légère et voluptueuse ou encore le saumon, frais, toujours plus savoureux et qui fondait littéralement dans la bouche. Le fantastique canard rôti servi avec ses billes d’épices en est une parfaite illustration.

Mais c’est peut-être  au niveau des desserts que les surprises sont encore plus folles et des plus heureuses. Le chocolat devient un feu d’artifice, une véritable explosion de saveurs subtiles et raffinées en bouche. La mousse de framboise et de pistache est un ravissement inégalable pour les palais les plus fins. La crème brûlée au parfum de Chanel numéro 5 est audacieuse et se révèle une formidable réussite, chaque saveur étant subtilement libérée aux bons moments.

Sachez qu’il n’y a aucun additif au nom imprononçable dans les cuisines du Fibo, seulement des ingrédients sains dont certains sont mêmes certifiés biologiques et issus des sols du Québec.

Sans surprise, la clientèle du Fibo est jeune et branchée. Le restaurant est également le grand maitre d’oeuvre des vernissages de la Galerie d’art 203 au rez-de-chaussée. Est-il nécessaire d’ajouter qu’il faut réserver, parfois même plusieurs semaines à l’avance si on veut visiter cette destination gastronomique un soir de fin de semaine?

Fibo Cuisine novatrice

215, rue Notre-Dame ouest,

Montréal

(514) 508-3426

www.fibo.caL'autre Version Montréal