Le festival image+nation s’ouvre avec Four More Years

Par  |  Aucun commentaire

four more years Magnusson Suède gay gai

Le séduisant David Holst (Björn Kjellman), chef du parti libéral qui ne manque ni d’humour ni d’arrogance, est, d’après les sondages et les médias, promis aux plus hautes fonctions de son pays. Mais ses rêves de pouvoir s’effondrent le jour des élections. Ayant perdu toute motivation politique et chutant dans les sondages, il doit cependant poursuivre sa vie parlementaire, pressé par ses conseillers, dont son épouse, Fia (Tova Magnusson-Nörling, la réalisatrice).

Ses interrogations s’accroissent quand il croise au Parlement Martin Kovac (Eric Ericson) qui, sous ses airs de petit garçon vivant (encore) chez son père, cache un animal politique retors. La rencontre avec ce politicien ouvertement gai ne laisse pas David indifférent et les deux hommes partagent bientôt plus que de simples goûts musicaux. Cette relation devient d’autant plus problématique que Martin Kovac est l’une des étoiles montantes du parti socialiste que David Holst doit défaire aux prochaines élections !

Un film d’ouverture politique et drolatique

Sujet fréquemment traité, la découverte sur le tard de son homosexualité, comique ou tragique, prend ici une dimension inédite avec comme personnage principal un homme politique soumis aux pressions sociales. On s’amuse des enfantillages de David Holst – Björn Kjellman passant de l’homme très sûr de lui à l’amant dérouté – et du faux naïf Martin Kovac.

Pour son deuxième film, la réalisatrice Tova Magnusson-Nörling esquisse le portrait d’une Suède certes moderne, mais où la droite conservatrice gagne du terrain. Cette comédie drolatique, portée par la musique du leader du groupe de pop suédois Ratata, Mauro Scocco, sans être le chef-d’œuvre de cette année LGBT au cinéma, constitue cependant une très bonne entrée en matière pour image+nation 2011. Rendez-vous ce soir, à 20h, au cinéma Impérial (1432 rue de Bleury).

Ci-dessous la bande-annonce de Four more years :