Lady Gaga toujours en guerre contre le «Don’t ask, don’t tell»

Par  |  Aucun commentaire

Lady Gaga Don't Ask

Selon la chanteuse, «le Sénat doit approuver cette année la loi qui mettra fin à «Don’t ask, don’t tell» (ne rien demander, ne rien dire), sinon cela n’arrivera pas avant des années. Lunettes de soleil sur le nez et perruque sur la tête.
Dans ce message de deux minutes en noir et blanc mis en ligne sur YouTube le 29 novembre, lunettes de soleil sur le nez et perruque sur la tête, Lady Gaga affirme qu’il faut «abroger cette loi parce qu’elle nourrit la discrimination et donne un mauvais exemple».

350 pages très attendues

La chanteuse, âgée de 24 ans, n’en est pas à sa première sortie du genre pour s’opposer à cette loi votée en 1993, sous la première administration Clinton. En septembre, elle avait déjà demandé au Sénat d’abroger la loi dans un message diffusé via son compte sur le site Twitter.
Le Pentagone doit rendre public le 30 novembre une étude très attendue sur l’impact d’une abrogation du tabou homosexuel dans l’armée. Plusieurs élus américains ont dit vouloir attendre le résultat de cette étude avant de se prononcer sur une éventuelle abolition.
Ce rapport, d’environ 350 pages selon un porte-parole du Pentagone, avait été commandé par le secrétaire à la Défense, Robert Gates, en mars dernier.
Ce dernier, ainsi que les principaux responsables militaires du pays et les auteurs du rapport seront ensuite auditionnés le 1er et 2 décembre par la commission de la Défense du Sénat. Une commission qui avait eu une influence décisive lorsque, en septembre dernier, les sénateurs avaient refusé de voter pour l’abrogation, contre l’avis du président Barack Obama.
La vidéo postée le 29 novembre sur YouTube