La famille de Tyler Clementi pourrait poursuivre l’Université Rutgers

Par  |  Aucun commentaire

tylerclementi

Ne pas avoir su protéger leur fils. C’est la raison pour laquelle la famille de Tyler Clementi pourrait poursuivre dans les mois à venir l’Université Rutgers (New Jersey, dans l’Est du pays). L’avocat des parents du jeune homme, Stephen DeFeo, explique que l’université «a échoué dans la mise en place ou l’exécution d’une politique qui aurait empêché de tels actes ou aurait eu un effet dissuasif».
Voilà pourquoi, il y a quelques jours, Stephen DeFeo a déposé un avis auprès de l’université, mentionnant à cette dernière que la famille Clementi disposait d’options sur le plan légal et qu’elle pourrait faire valoir dans les prochains mois. Une telle démarche ne signifie pas qu’il y aura forcément des poursuites judiciaires.

L’université réagit

Il n’en reste pas moins que la nouvelle a poussé l’Université Rutgers à réagir. «Nous comprenons qu’une famille en deuil puisse s’interroger sur le fait que quelqu’un ou une institution ait une possible responsabilité dans la mort de son fils. Tout en comprenant [donc] cette réaction, l’Université affirme ne pas être responsable du suicide de Tyler Clementi», a déclaré E.J. Miranda, porte-parole de Rutgers.
Depuis la mort du jeune étudiant, l’université a déjà eu à rendre des comptes. Au mois d’octobre, les enquêteurs avaient réclamé les courriels qu’auraient pu échanger Tyler Clementi et l’institution. Il s’agissait alors de savoir la victime avait demandé à changer de chambre avant l’épisode de l’enregistrement vidéo à l’origine de son suicide.