La cage aux folles: Zaza et Albin le temps d’un été

Par  |  Aucun commentaire

Cage aux folles

L’histoire doit-elle encore être racontée ? Georges et Albin (alias Zaza) forment un couple qui possède, à Saint-Tropez, un cabaret de danseurs travestis appelé La Cage aux folles et dont Albin est la vedette principale. Un jour, Georges reçoit la visite de son fils, Laurent, qui lui annonce son mariage. Les parents de la fiancée sont très conservateurs et ignorent tout des futurs beaux-parents de leur fille.

La suite amène quiproquos et crises. Pour ne pas choquer ceux que ses parents doivent bientôt rencontrer, Laurent demande à son père de jouer le jeu de la famille respectable et invite même sa mère biologique à l’occasion de la fameuse rencontre. Pendant ce temps, Georges tente par tous les moyens d’éloigner Albin. En vain et la situation dégénère rapidement…

Une pièce à un million de dollars

C’est Normand Chouinard qui dirige cette célèbre production de plûmes et de paillettes. Pour incarner le célèbre Albin/Zaza Napoli, il a fait appel au très talentueux Benoît Brière qui partage la scène avec dix autres comédiens dont Alain Zouvi, personnifiant Georges ou encore Frédéric Millaire Zouvi, fils d’Alain qui interprète… le fils de Georges.

Cette production haute en couleur, qui coûte près d’un million de dollars, sera offerte au public, tout l’été, au théâtre du Vieux-Terrebonne d’abord, avant de prendre la route vers Québec pour des représentations du 21 septembre au 2 octobre.

La pièce a été présentée pour la première fois au Théâtre du Palais-Royal à Paris, au début des années 70. Jean Poiret et Michel Serrault y revêtaient à l’époque les traits du couple mythique. Adapté pour le grand écran dans une coproduction franco-italienne (avec Ugo Tognazzi dans le rôle de Georges et Serrault de nouveau en Zaza), le film a longtemps été la production étrangère de langue française la plus vue aux États-Unis. Elle a été seulement déclassée par Le fabuleux destin d’Amélie Poulain.

Famille homoparentale stable et heureuse

Il est intéressant de s’attarder encore aujourd’hui sur le caractère moderne de cette pièce qui a pourtant près de 40 ans, une autre ère pour les gais et lesbiennes de France comme d’ailleurs. Si le film et la pièce sont parfois critiqués par les associations GLBT comme mettant en scène deux homosexuels caricaturaux et efféminés, il faut cependant mettre en avant que Georges et Albin sont présentés comme un couple stable, amoureux, qui a élevé un fils dont la mère ne voulait pas s’occuper. Bref, une situation rarement évoquée car marginale à l’époque.

Il reste en outre très rare de voir des pièces de théâtre d’été traiter aussi directement d’homosexualité. De quoi se réjouir de voir La cage aux folles, annoncée en grande pompe par les programmateurs, diffuser pendant quatre mois son tendre et loufoque portrait de famille homoparentale.

La cage aux folles
Mise en scène de Normand Chouinard
Avec (entre autres) Benoît Brière, Frédéric Millaire Zouvi et Alain Zouvi.
Du 9 juin au 10 septembre 2011 au théâtre du Vieux-Terrebonne.
Du 21 septembre au 2 octobre au Capitole de Québec.