L’ONU publie son premier rapport sur les droits LGBT

Par  |  Aucun commentaire

onu rapport droits GLBT

Le bureau de la haute-commissaire sud-africaine Navanethem Pillay (qui a succédé à la Canadienne Louise Arbour en 2008) a tenu sa promesse. Conformément à la demande formulée en juin par le Conseil des droits de l’homme dans sa première résolution sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, le rapport fait un état complet de la situation des LGBT dans le monde.

Violences physiques (meurtres, tortures, viols, attaques ou enlèvements) ou psychologiques, emprisonnement, discrimination dans le monde du travail, de la santé ou de l’éducation… De nombreux exemples émaillent ce rapport de 25 pages, dessinant au final un tableau assez noir.

Le haut-commissariat ajoute des conclusions et des conseils à destination des États-membres. Ces derniers, tout comme les organes intergouvernementaux, « ont souvent négligé la violence et les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre » indique le rapport.

À loi homophobe, société homophobe

Parmi les points marquants, on notera que l’homosexualité demeure illégale dans 76 pays. Dans cinq autres (Iran, Mauritanie, Arabie Saoudite, Soudan et Yémen) elle est même passible de la peine capitale. Les extrémistes religieux, les groupes paramilitaires, les néo-nazis, les nationalistes sont pointés du doigt pour prendre régulièrement les LGBT pour cible. La famille et la communauté peuvent également être responsables de ces violences, en particulier contre les lesbiennes et les femmes transgenres.

Pour Charles Radcliffe, chef de la section du haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, qui s’est exprimé sur la radio de l’ONU, « l’une des choses que nous avons remarquée est que si la loi reflète essentiellement des sentiments homophobes, alors elle légitime l’homophobie dans la société en général. Si les États traitent les personnes comme [des individus] de seconde classe, ou pire, comme des criminels, c’est dès lors inviter les personnes à agir de même ».

Crédits photo: :: Radar Communication ::.