L’histoire des droits GLBT dans les manuels scolaires californiens ?

Par  |  Aucun commentaire

California Gay Histoire manuel FAIR

Selon le site web du Sénat californien, le projet de loi SB-48, dit FAIR (Fair, Accurate, Inclusive and Respectful) à été validé le 14 avril dernier par le Sénat avec une majorité de 23 contre 14. Le 5 juillet, c’était au tour de l’Assemblée de se prononcer sur le fameux projet de loi. Le texte a alors été approuvé par une majorité de 50 contre 23.

Selon le sénateur John Perez, ouvertement gai et promoteur du projet SB-48, la loi FAIR vise à ce que « [les] écoles de Californie présentent une vue plus précise et nuancée de l’histoire américaine dans [le] programme d’études de sciences humaines en reconnaissant les succès obtenus par des groupes qui ne sont pas souvent reconnus ».

Le texte n’entrera pas en vigueur tant que le gouverneur de l’État, le démocrate Jerry Brown, ne l’aura pas signé. Le suspense prendra fin d’ici une semaine alors que M. Brown devra choisir entre l’apposition de sa signature ou de son veto – option que le républicain Schwarzenegger avait préférée en 2006. Le cabinet du gouverneur n’a jusqu’ici émis aucun commentaire.

La gauche divisée, la droite tente d’en profiter

Un éditorial paru le 8 avril dans le Los Angeles Times, quotidien californien reconnu pour être plutôt progressiste, évoquait le désaccord du journal avec le projet de loi SB-48. La droite politique et religieuse a alors cité cet article dans sa campagne contre le projet de loi, même si l’origine de leur désaccord repose sur des motifs complètement différents.

Pour la droite,  il s’agit de la dévalorisation du mariage et de la situation économique déficitaire de l’État à qui le projet de loi « couterait des millions ». Pour le Los Angeles Times, « l’enseignement de l’histoire devrait être l’affaire des historiens et non des politiciens ». Le journal a d’ailleurs tenu à préciser cette distinction dans un article paru le 22 juin.

Crédits photo: Brian K. Leadingham Photography.