L’ensemble vocal Ganymède célèbre ses 20 ans

Par  |  Aucun commentaire

Ganymède à l'église Saint-Esprit

Yvan Sabourin, fondateur et directeur de la chorale, rêve d’interpréter Le requiem de Cherubini depuis 15 ans. Cette œuvre du compositeur italien est, selon lui, très complexe. «C’est d’abord et avant tout une œuvre qui demande une grande maturité de la part des choristes. C’est une écriture pour chœur d’hommes dont les registres extrêmes sont très exploités, autant dans l’aigu que dans le grave», explique-t-il

Par le passé, la chorale n’avait jamais eu plus de 15 à 20 membres. Mais, depuis quelques années, elle est composée d’une trentaine de personnes. Le 20ème anniversaire était donc l’occasion idéale pour présenter cette œuvre de près d’une heure.

«Le requiem exige des effectifs importants au niveau de l’orchestre. Une vingtaine de choristes invités provenant d’autres chœurs s’ajouteront à ceux de Ganymède. En plus de chanter avec un orchestre de cuivre et de bois, ce qui demande une grande puissance vocale, l’œuvre ne comprend aucun solo. C’est un concert extrêmement exigeant pour les choristes. »

Un parcours remarquable

En 20 ans d’existence, Ganymède a acquis une grande notoriété. En participant à des événements culturels et à plusieurs concours, au Québec comme en Europe, l’ensemble vocal a rapidement suscité l’admiration et a même eu souvent droit à des ovations.

À noter qu’en avril prochain, le chœur lance également son troisième album, lancé sous l’étiquette ATMA. Certains titres de ce répertoire sacré – entièrement A cappella – sont aussi présentés lors de l’événement du 17 avril.

Ganymède est, d’après la mythologie grecque, le nom d’un amant de Zeus. En appelant ainsi la chorale, le collectif voulait marquer l’aspect gai de l’ensemble vocal. La majorité des membres sont en effet homos.

«Depuis notre création en 1991, nous nous sommes toujours présentés comme un chœur issu de la communauté gaie. Il est primordial pour nous de démontrer cette vision de tolérance, d’ouverture. Partout où nous allons dans le monde, nous précisons cette mission première», affirme Yvan Sabourin.

Vingtième anniversaire de l’ensemble vocal Ganymède
Le Requiem de Cherubini
Dimanche 17 avril à 15 h
Église Saint-Esprit
2851, rue Masson
Montréal
evganymede.com
Billets sur admission.com