L’école secondaire Jeanne-Mance s’engage contre l’homophobie

Par  |  Aucun commentaire

École Jeanne Mance homophobie

Cette action est le résultat d’une initiative de mobilisation intitulée Mobilijeunes2 et orchestrée depuis février 2011 par l’équipe d’intervention théâtrale Mise au jeu en partenariat avec l’école Jeanne-Mance (circonscription Plateau-Mont-Royal). Le lancement sera associé à une représentation du cinéma forum H… muet1, un outil d’intervention et de sensibilisation à l’homosexualité et à la lutte contre l’homophobie, présenté par Mise au jeu. Ce court-métrage présente plusieurs personnages qui se questionnent sur leur orientation sexuelle et font face des préjugés de leur entourage familial et social.

C’est en février 2011 que l’école Jeanne-Mance s’était engagée à mener auprès des élèves de secondaire 4 la démarche Mobilijeunes développée par Mise au jeu. Ses objectifs : mobiliser, former et accompagner des jeunes à élaborer et réaliser des actions sociales dans leur milieu. Pour déclencher chez les jeunes l’envie de s’impliquer et d’agir, l’équipe Mise au jeu avait une intervention théâtrale participative.

Conseils et soutien

Suite au spectacle, cinq étudiants avaient manifesté leur envie de lancer un projet concret de lutte contre l’homophobie. La journée du 17 mai est à la fois l’aboutissement du projet mené eux, mais aussi et surtout le début d’une activité concrète qu’ils mèneront dans l’école.

« Homostyle sera un endroit d’écoute et de partage pour tous ceux et toutes celles qui se questionnent sur leur orientation sexuelle et qui ont besoin de conseils ou de soutien dans la manière de vivre leur homosexualité au quotidien avec leur entourage», explique Daï, 16 ans, membre du projet.

L’organisme aura son propre local et ouvrira une fois par semaine une permanence sur l’heure du dîner. Durant cette période, tous les jeunes de l’école seront invités à poser des questions et discuter d’homosexualité dans un climat d’ouverture et de respect. Les jeunes membres fondateurs de l’organisme veilleront à la bonne tenue de l’organisme, qui sera également chapeauté par l’école.

Crédits photo: studiostoer