Janick Belleau lauréate du Prix littéraire Canada-Japon

Par  |  Aucun commentaire
Les œuvres choisies sont le recueil de tankas en langue française et anglaise D’âmes et d’ailes / of souls and wings, de Janick Belleau de Longueuil, Qc., et le recueil d’histoires de langue anglaise, racontent 130 ans d’histoire, Spirit of the Nikkei Fleet: BC’s Japanese Canadian Fishermen coécrit par Masako Fukawa avec Stanley Fukawa de Burnaby, C.-B.
« Je tiens à féliciter tous les lauréats, anciens et actuels, des Prix littéraires Canada-Japon, a déclaré Son Excellence Kaoru Ishikawa, ambassadeur du Japon au Canada. Nos pays ont de nombreux intérêts en commun, et les lauréats ont contribué à améliorer le degré de compréhension mutuelle ainsi qu’à faciliter le développement de partenariats et le renouvellement du contact entre les cultures. Au nom du Gouvernement du Japon, je remercie le Conseil des Arts du Canada de son travail assidu dans l’administration et l’attribution de ce prix au cours des 21 dernières années. »
Les Prix littéraires Canada-Japon constituent une reconnaissance de l’excellence littéraire des auteurs canadiens qui écrivent sur le Japon, sur des thèmes japonais ou sur des thèmes qui favorisent la compréhension mutuelle entre le Japon et le Canada. Les fonds de ces prix proviennent des revenus de placement de la portion du Fonds Japon-Canada réservée à la dotation, à perpétuité, d’un prix littéraire. Le montant de 20 000 $ était disponible pour les prix de cette année. Madame Belleau remporte la somme de 10 000$ tandis que Mme et M. Fukawa se partageront 10 000 $.
« Ce prix n’existerait pas sans le partenariat de longue date entre le Conseil et l’ambassade du Japon, a ajouté Robert Sirman, directeur et chef de la direction du Conseil. Nous sommes fiers de collaborer avec l’Ambassade afin de rendre hommage à ces écrivains, dont le travail nous permet d’approfondir les similarités et les différences de nos cultures. »
Cette année, les membres du comité de sélection pour le livre de langue française étaient Ying Chen (Vancouver), Michèle Laframboise (Mississauga, Ont.) et Pierre Ouellet (Saint‑Jean-sur-Richelieu, Qc). Les membres du comité pour le livre de langue anglaise étaient Michael Crummey (St. John’s, T.-N.-L.), Sally Ito (Winnipeg) et Daniel MacIvor (Toronto).

D’âmes et d’ailes/of souls and wings de Janick Belleau, les Éditions du tanka francophone

En décernant le Prix à Mme Belleau, les membres du jury ont déclaré : « Sur les traces des poétesses japonaises disparues, les tankas de Janick Belleau errent parmi jardins et saisons, tendresse et révolte, faisant écho à l’angoisse millénaire ressentie face à la mort et à sa complice, l’oubli. Talentueuse, elle agence les mots avec délicatesse et offre aux lecteurs et aux lectrices un ouvrage d’une grande qualité. »

Janick Belleau

Montréalaise de naissance, Janick Belleau [prononcé Yanick] est diplômée de l’Université d’Ottawa en Lettres françaises et Communications sociales. Ses articles de fond et ses poèmes paraissent dans des revues féministes et littéraires. Elle présente des conférences sur les textes de poétesses au Canada, en France et au Japon.
Mme Belleau a fait publier des recueils de haïku, tanka et poésie dont L’en-dehors du désir (Éditions du Blé, 1988) et Humeur… haïku & tanka (Carte blanche, 2003) et D’âmes et d’ailes / of souls and wings, un recueil précédé d’un Historique du tanka féminin depuis le IXe siècle (2010). Elle a codirigé une anthologie intitulée L’Érotique poème court / haïku (Biliki/Bruxelles, 2006), ouvrage qui s’est classé finaliste au Prix Gros Sel du Public, en Belgique. Par la suite, elle a dirigé Regards de femmes – haïkus francophones (Adage et AFH, 2008) dont le corpus principal est composé de haïkus écrits par 86 femmes et précédé d’une étude de l’auteure intitulée Francophone et féminin, le haïku.

Renseignements généraux

Outre son rôle premier de promouvoir et de favoriser les arts, le Conseil des Arts du Canada administre plusieurs bourses et prix prestigieux en art, sciences humaines, sciences sociales, sciences naturelles, sciences de la santé, génie et gestion des arts. Ces prix et bourses reconnaissent les réalisations d’exceptionnels artistes, chercheurs et administrateurs canadiens. Le Conseil des Arts du Canada s’est engagé à accroître la sensibilisation du public envers ces personnes et organismes d’exception et à leur rendre hommage à l’échelle nationale comme internationale.
Crédits photo : Adena Franz