Jackie et Tara dans tous ses états, à la télé québécoise : un vent de fraîcheur (gai)

Par  |  Aucun commentaire

Nurse Jackie

Tara dans tous ses états raconte l’histoire de Tara, mère de famille dans la quarantaine, en proie à des troubles dissociatifs de la personnalité, ce qui l’amène à être tour à tour Tara, T adolescente provocante de 14 ans, Buck (un vieux motard qui fume) ou Alice, femme au foyer modèle.
Écrite d’une façon remarquable par Diablo Cody, ancienne strip-teaseuse (!) auteure notamment de Juno pour lequel elle obtient l’Oscar du meilleur scénario original, cette série a le mérite de nous proposer l’un des personnages gais les plus sensibles et les mieux écrits de la télévision américaine (de l’ordre du personnage de David Fisher dans l’excellente Six Feet Under), avec le rôle de Marshall, le fils de 14 ans de Tara.
Keir Gilchrist y interprète avec brio un ado complexe, mal dans sa peau et dans son époque, en perpétuel refus de ce que la société de consommation voudrait qu’il soit, et qui au fond, ne demande qu’une chose : être accepté (et aimé) tel qu’il est, avec ses vêtements d’une autre époque et son goût pour les films des années 30.

Mohammed, sex-symbol gai en blouse blanche

Dans un tout autre genre, Jackie nous propose sur un ton plus léger l’histoire d’une femme dans la trentaine qui cumule un mari, un amant, deux enfants et de sérieux problèmes d’addiction à toutes sortes d’analgésiques.
Le jeu des acteurs et le cocasse de certaines situations seraient des raisons suffisantes pour suivre cette série. Mais ce serait oublier Mohammed, meilleur ami de l’héroïne, véritable sex-symbol gai de la première saison (comme vous pourrez le constater vous-même sur la photo). La série propose aussi l’histoire du Dr Fitch Cooper, élevé par deux mères lesbiennes. Enfin, on apprend au cours de la seconde saison qu’un autre personnage entretient une relation lesbienne de longue date. Mais vous n’en êtes pas encore là…
Tara dans tous ses états, tous les jeudis soirs à 22h00 sur AddikTv.
Jackie, tous les jeudis soirs à 22h30 sur AddikTv.