Gary Lacasse prend la tête de la Maison Plein Cœur

Par  |  Aucun commentaire

Gary Lacasse Maison Plein coeur

Gary Lacasse entrera en fonction le 1er avril prochain. Il succède à Louis-Marie Gagnon, un des trois membres fondateurs de l’organisation : « C’est un honneur pour moi de prendre le relais de monsieur Gagnon qui a décidé de prendre sa retraite. Je vais m’employer à garder la mission de l’organisme intacte et à assurer le pérennité des services », a déclaré l’intéressé à Être.

La Maison Plein Cœur administre un budget d’environ 500.000 dollars par année, financé à 60% par des programmes gouvernementaux et à 40% par des dons privés. Elle compte huit employés à temps complet. « ll y a aussi 100 bénévoles qui accomplissent 11.800 heures de bénévolat par année. La moitié sont eux-mêmes atteints du VIH/Sida. Ils sont d’un précieux secours pour aider et comprendre notre clientèle », explique encore monsieur Lacasse.

Deux nouveaux projets

Le service d’aide domiciliaire accapare la plus grande part de budget et des effectifs de l’établissement situé sur la rue Dorion, dans le quartier Centre-Sud de Montréal. À titre d’exemple, des dizaines de femmes enceintes, parfois atteintes par le virus, ainsi que leur(s) enfant(s) reçoivent sur une base régulière de l’aide de la Maison Plein Cœur. Leurs besoins vont de l’aide à domicile à l’accompagnement dans des dossiers qu’elles pilotent toutes seules devant des instances gouvernementales. « Nous aidons ces femmes qui, pour un certain nombre d’entre elles, sont en procédure devant la direction de la protection de la jeunesse ou des services d’immigration », indique Gary Lacasse.

La Maison Plein Cœur offre aussi un service d’accompagnement en voiture pour les rendez-vous médicaux et la cueillette de nourriture dans les banques alimentaires. Elle est aussi un lieu d’accompagnement psychologique, avec « des ateliers de discussion pour les hommes qui ont besoin de se confier et qui sont guidés dans leur cheminement ».

Le nouveau directeur général caresse deux nouveaux projets qu’il souhaite mettre en place cette année. D’abord, créer une entité spécifiquement dédiée aux personnes atteintes qui travaillent mais qui ne peuvent pas compter sur un régime d’assurance collective. « Je pense notamment aux consultations auprès d’un psychologue. Je veux mettre en place un service d’écoute et d’ateliers à la Maison Plein Cœur afin que ces personnnes puissent venir se confier en toute sécurité », déclare monsieur Lacasse.

Le deuxième projet s’inscrit sous le thème « Vieillir avec le VIH ». Selon le nouveau patron de la Maison Plein Cœur, « il urgent d’entrer dans les résidences pour personnes âgées afin de faire un travail de prévention et d’éducation sur le VIH/Sida. Elles vivent dans le silence et l’isolement, plus encore que toute autre catégorie de la population ». Ce projet pourra démarrer dès que le financement annuel de 70.000$ réclamé au ministère de la Santé et des services sociaux aura été obtenu.

maisonpleincoeur.org