François Boivin, du Circus à la prison

Par  |  Aucun commentaire

Palais du Justice Montréal François Boivin Circus

Au cours de son procès, Monsieur Boivin, considéré comme un proche du Hells Angels Normand « Casper » Ouellet, avait plaidé coupable xes accusations pesant contre lui. Il avait été arrêté à la suite de l’opération Diligence, en novembre 2009, dirigée par la Sûreté du Québec et menée par sa division des enquêtes sur la criminalité financière organisée (DECFO).

Cette offensive visait à démanteler un réseau qui avait infiltré le secteur de la maçonnerie pour blanchir de l’argent et faire de la fausse facturation. Monsieur Boivin faisait de la comptabilité dans une compagnie de maçonnerie au moment de l’intervention de la SQ.

L’entrepreneur, âgé de 52 ans, devra purger au moins la moitié de sa peine avant de pouvoir faire une demande de libération conditionnelle. Il doit aussi purger une peine consécutive de six mois de prison pour diverses accusations liées aux stupéfiants.

Près d’1,4 million d’amendes

Par ailleurs, François Boivin doit beaucoup d’argent à Revenu Québec et à Revenu Canada. Ainsi, il a été condamné à des amendes formant un total de près d’1,4 million de dollars pour avoir perçu, sans les verser, des centaines de milliers de dollars au Circus, à au moins trois reprises entre 2004 et 2011.

Monsieur Boivin avait également plaidé coupable pour ces accusations. Il a demandé un délai de 12 à 24 mois pour régler ces amendes. À défaut de paiement, Monsieur Boivin pourrait se retrouver avec une peine supplémentaire de prison sur les bras.

Revenu Québec et Revenu Canada n’en ont pas fini avec François Boivin. Les deux organisations songent maintenant à intenter des poursuites au civil contre lui. Elles feront connaître leurs intentions dans les prochaines semaines.

Crédit photo : Afagen.